• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Du Zenith à Boulingrin, la ligne T4 entre en circulation à Rouen ce samedi 25 mai

© JP
© JP

La ligne T4 reconfigure en profondeur l’espace public sur son tracé et se veut complémentaire au tramway pour se déplacer sur l’axe nord-sud. Rendez-vous ce samedi 25 mai pour découvrir gratuitement cette nouvelle ligne de TEOR perpendiculaire aux trois déjà existantes. 

Par Jonathan Pasque

C'est l'aboutissement de travaux de grandes envergures (88 million tout de même) qui ont commencé il ya deux ans aux quatre coins de Rouen. La ligne T4 accueillera à partir de ce week-end entre 18 et 20 000 passagers chaque jour. Chacun des 16 arrêts verra un bus passer toutes les 8 minutes aux heures de pointes. Il faudra compter une trentaine de minute pour relier les deux terminus que sont le Zenith et Boulingrin. 

Contrairement aux ligne T1, T2 et T3 qui traverse l'agglomération rouennaise d'Est en Ouest, le T4 lui est un moyen de transport complémentaire au métro qui relie tout comme lui la rive sud à la rive nord. Cette nouvelle ligne sera en service chaque jour de 5 heures du matin jusqu'à minuit. Quant à la tarification, elle sera la même que sur le reste du Réseau astuce : 1,70 euro par ticket. 
La T4 devant son terminus au zenith / © JP
La T4 devant son terminus au zenith / © JP


1 minute pour découvrir ce nouveau tracé

Il faudra maintenant compter moins d'une demi-heure pour relier le Zenith à la station Boulingrin en traversant Petit-Quevilly, Grand-Quevilly et Sotteville-lès-Rouen. Depuis le Zenith / Parc Expo, la ligne dessert notamment sur son axe le stade Robert-Diochon, le lycée des Bruyères puis elle traverse la Seine au niveau du pont Guillaume-le-Conquérent et croise les lignes T1, T2 et T3 à la station Boulvard des Belges. De là, elle passe par la station Vieux-marché, la Gare rue Verte avant de rejoindre son terminus à Boulingrin dans le Nord de Rouen.

Des correspondances sont possibles avec le tramway à la Gare rue Verte et place Louis-Poterat.
Grâce à cette ligne, la métropole veut aussi relier plusieurs parkings-relais aux quais de Seine. Une manière de désengorger le centre-ville, à quelques jours de l'Armada.

Le tracé s’étoffera d’ici 2021, puisque la T4 sera prolongée jusqu’au CHU et rejoindra les autres Teor.

Découvrez notre vidéo accélérée du trajet de la T4 :

Tout au long de son tracé, la ligne T4 dessert des quartiers historiques et des équipements majeurs du territoire, facilitant ainsi leur accès :
- La gare Rive droite
- Le collège Barbey d'Aurevilly
- Le centre-ville historique et la Préfecture
- Les quais rives droite et rive gauche ainsi que les 106, 107, 108 et le futur 105
- Le futur écoquartier Rouen Flaubert
- Le nouveau siège de la CAF
- Le lycée des Bruyères et le pôle de formation coiffure des Bruyères
- Le stade Robert Diochon
- Le parc naturel urbain des Bruyères
- Le Parc des expos/Zénith
- Le technopôle du Madrillet.


Une continuité cyclable sur la ligne ?

On ne peut pas vraiment parler de piste cyclable ce qui est dommage en 2019 mais les cyclistes pourront emprunter les voies marquées d'un logo vélo. En revanche, les vélos ne seront pas les bienvenus sur d'autres voies situées principalement rive gauche avec un marquage "Réservé TEOR" peint au sol.

"C'est essentiellement une question de partage de l'espace public" 

Nicolas Pierson, responsable ingénierie de l'espace public à la Métropole.

Sur ces zones là, des aménagements spécifiques aux vélos seront prévus dans les mois à venir avec notamment une voie réservée sur la chaussée ou encore une piste cyclable séparée.

Exemple d'une voie réservée au TEOR T4 / © JP
Exemple d'une voie réservée au TEOR T4 / © JP

La T4 en chiffres

16 stations
8,5 km de voie
18 000 à 20 000 voyageurs attendus par jour
Un Teor toutes les 8 min en heure de pointe
Service en continu de 5h30 à minuit du lundi au samedi et le dimanche de 7h à 23h
Moins de 30 minutes de trajet entre deux terminus
762 arbres sur la totalité du tracé soit 165 de plus que d’existants
15% d’automobiles en moins (moyenne nationale du report modal lors de la création d’une nouvelle ligne de transport en commun)

Le T4 devant la place Cauchoise à Rouen / © JP
Le T4 devant la place Cauchoise à Rouen / © JP



Une T5 en vue ?

La discussion avec les élus doit débuter après l’Armada. L’objectif est d’améliorer la desserte des plateaux, de plus en plus peuplés. Le tracé irait de Saint-Sever aux Docks 76 via le pont Flaubert. Si ce projet abouti, il ne se concrétissera pas avant la prochaine décennie. 

Pour l’instant il s’agit vraiment d’une phase prospective et d’études d’emplacements. Il y a déjà une idée du tracé, la T5 est censée couper la T4 à l’arrêt Orléans.

Frédéric Sanchez, président de la Métropole Rouen Normandie
 

Quelques photos prises lors de la présentation presse ce vendredi 24 mai

Le T4 redessine l'espace urbain / © JP
Le T4 redessine l'espace urbain / © JP
Une rame de T4 lors de la présentation presse ce vendredi 24 mai / © JP
Une rame de T4 lors de la présentation presse ce vendredi 24 mai / © JP
Le T4, un grand pas pour la mobilité / © JP
Le T4, un grand pas pour la mobilité / © JP
Samedi, journée gratuite pour découvrir le T4
Samedi, journée gratuite pour découvrir le T4
© Alan Aubry
© Alan Aubry

A lire aussi

Sur le même sujet

Colombelles: une marche blanche en hommage à Théo

Les + Lus