EN IMAGES. Loi Immigration : les manifestations en Normandie

Avant la décision du conseil constitutionnel jeudi 25 janvier, les opposants à la loi immigration sont descendus dans la rue pour protester contre le texte de loi. En Normandie, plusieurs manifestations étaient aussi organisées.

Dernier coup de pression sur l'exécutif : quatre jours avant une décision très attendue du Conseil constitutionnel, une large coalition d'opposants à la loi sur l'immigration appelait à manifester ce dimanche 21 janvier 2024 contre la promulgation d'un texte qui consacre, selon eux, la victoire idéologique "de l'extrême droite".

Après la manifestation du 14 janvier, plus de 160 marches étaient prévues aujourd'hui dans tout le pays.

1.500 personnes à Caen

À Caen (Calvados), quelque 1 500 personnes ont une nouvelle fois répondu à l'appel d'un collectif d'associations, de syndicats et de partis de gauche. Beaucoup de drapeaux étaient de sortie mais la plupart des manifestants étaient de simples citoyens venus montrer leur opposition à cette loi asile et immigration. 

"Ça va encore plus creuser des inégalités et ça n'empêchera pas l'immigration d'arriver en France", nous lance une manifestante dans le cortège. "Il s'en prend une fois de plus aux plus faibles et aux plus miséreux", clame un autre.

1 500 personnes à Rouen

À Rouen, ils étaient 1500 selon les organisateurs à clamer leur mécontentement. Une marche citoyenne au départ de Saint-Sever pour rejoindre l’hôtel de ville de Rouen.

Une soixantaine d'élus du territoire ont répondu présent. Parmi eux, le maire de Rouen et président de la Métropole Nicolas Mayer-Rossignol. 

300 manifestants à Évreux

En Normandie, certains cortèges se sont élancés dès ce matin comme à Évreux à 10 heures au départ du quartier de la Madelaine. Près de 300 personnes ont défilé dans les rues.

Au Havre, le rappeur Médine dans le cortège

Au Havre, ils étaient 200 environ à battre le pavé en présence du rappeur havrais Médine.

L'exécutif pourrait promulguer rapidement le texte voté mi-décembre notamment avec les voix du Rassemblement national, sauf censure complète et surprise par les Sages le 25 janvier.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité