Famille et (dé)confinement : 5 conseils pour améliorer son quotidien

La crise sanitaire impacte notre quotidien à la maison et notre moral. Alors comment faire pour que toute la famille traverse au mieux cette période ? Nous avons posé la question à Laure Hamel, coach en parentalité.

Pas simple de se concentrer en télétravail avec les enfants à proximité.
Pas simple de se concentrer en télétravail avec les enfants à proximité. © Pixabay

Télétravail, école à la maison ou encore couvre-feu : le covid-19 a des conséquences sur le quotidien de notre foyer. Laure Hamel, coach en parentalité près de Rouen nous donne 5 conseils pour tenter d'améliorer notre vie à la maison.

1. L’enfant s'ennuie ? Ce n’est pas grave

Pas simple de se concentrer en télétravail avec les enfants à proximité. Si, les sollicitations des petits peuvent peser sur notre journée et nous mettre sur les nerfs, Laure Hamel souhaite déculpabiliser les parents : "Ne pas se mettre une pression de dingue. Faire que tout le monde passe une journée saine d’esprit, c’est déjà un objectif en soi." Ce n’est pas grave si votre enfant s’ennuie, c’est l’occasion qu’il se crée ses propres jeux et occupations.

Les écrans peuvent aider, mais c’est une question de dosage.

Si on a un rendez-vous super important, on peut se permettre des dessins animés.

Laure Hamel, coach en parentalité

© pixabay

2. Donner des consignes claires

Pour éviter les sollicitations incessantes, Laure Hamel nous conseille de donner 2 ou 3 consignes simples à ses enfants: "Demandes à papa ou à ton grand frère. Ou écris ce que tu veux me dire si c'est très important."

Il faut aussi convenir d’une ligne rouge, de moments où les sollicitations sont interdites: "Si tu me vois avec un téléphone à l'oreille, si la porte est fermée, c'est vraiment que je ne peux pas être dérangé". 

Les parents ne sont pas les seuls à vivre difficilement la crise sanitaire.

Laure Hamel

© Pixabay

3. Etre attentif aux signaux anxieux

Les parents ne sont pas les seuls à vivre difficilement la crise sanitaire, les enfants peuvent aussi très mal la vivre : 40% des parents ont observé des signes de détresse chez leur enfant. Certains signes doivent alerter : un comportement inhabituel, davantage de cauchemars, un changement dans l’alimentation…

4. Remettre du fun à la maison

Le quotidien à la maison est monotone ? C’est normal, essayez d’y mettre un peu de légèreté. "Une sortie pour s’aérer, un repas, de la musique à fond, un repas, des crêpes matin, midi et soir s'il le faut." L’idée est de remettre du plaisir dans le cadre des choses que l'on peut faire.

5. Se projeter 

L’idée est de se remettre un peu à rêver.

Laure Hamel

On espère tous que nous retournerons un jour à une vie normale. Alors pourquoi ne pas se projeter ? Laure Hamel nous propose de faire une liste avec vos enfants : "Les 10 choses qu'on aimerait faire dès que tout sera possible. L’idée est de se remettre un peu à rêver".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
famille société éducation psychologie confinement : conseils pratiques santé