Des fresques participatives pour une ville en couleurs à St Etienne du Rouvray

Tout l'été, Saint-Etienne-du-Rouvray propose un programme culturel intitulé "La Ville en Couleurs". Pour l'occasion, plusieurs artistes ont réalisé des oeuvres sur les esplanades ou les murs d'édifices publics et religieux. 
 
Une ville tout en couleur
Une ville tout en couleur © France 3 Normandie
Redonner des couleurs à la ville grâce à des artistes mais aussi à ses habitants, c'est le pari de l'été que la commune de Saint Etienne du Rouvray s'est lancé dans l'agglomération rouennaise. 

Au coeur du projet : un vaste programme d’animations estivales baptisé « La Ville en couleurs », doit permettre de redonner une peu de gaité estivale en cette période compliquée, impactée par les conséquences de la Covid 19 sur la vie quotidienne. 
 

« Il nous a semblé qu’après cette période où nous avons manqué d’air, il était temps de prendre une grande respiration. Après ces heures sombres où notre existence a été comme mise entre parenthèses, la couleur est synonyme de vie, d’échange, de joie retrouvée », 

affirme le maire, Joachim Moyse

Il a donc chargé sa nouvelle équipe municipale de fédérer les énergies pour aboutir à ce résultat où chaque service a partagé ses compétences pour toucher tous les publics.
 

« Le confinement a libéré des énergies »

Édouard Bénard, le nouvel adjoint en charge notamment de la culture et des sports, est ainsi l’un des artisans de ce vaste chantier qui a vu le jour grâce à une importante coordination entre services et acteurs de terrain.
 

« Paradoxalement, le confinement a libéré des énergies dont nous voulons profiter. C’est pourquoi nous souhaitons associer au maximum les habitants à l’image des fresques participatives qui vont se dérouler tout au long de l’été. Au départ, nous pensions à un concours de dessins. Et puis petit à petit, l’idée de faire dessiner directement les habitants sur les murs de leur quartier s’est imposée ». 

Edouard Bénard


Selon l’élu municipal, la crise sanitaire va peut-être contraindre une partie des Stéphanais, pour différentes raisons, à rester chez eux plutôt qu’à partir en vacances. Il est donc capital de pouvoir leur donner des chances d'exprimer leur ressenti de manière positive et ludique. 


Des fresques participatives pour une ville en couleur


Depuis le 13 juillet, des fresques sont ainsi réalisées dans tous les quartiers de Saint-Étienne-du-Rouvray par des graffeurs reconnus, habitués du festival Veines urbaines qui n’a pu avoir lieu cette année.

 


Les habitants sont donc invités à apporter leur contributions personnelles à ces oeuvres éphémères, essentiellement des fresques peintes ou dessinées tout simplement, souvent à même le sol.
Les lieux de rendez-vous sont donnés chaque semaine sur le site internet de la mairie, et il suffira de venir sur place pour participer aux différentes créations, dont les premières doivent avoir lieu sur la place de l’église et au collège Louise-Michel.

D'autres comme les fenêtres au sol de l'artiste Louise Robichon, du collectif « Le Presse cervelle », installées devant le théatre "le Rive Gauche", permettent d'y dessiner son spectacle idéal. 
 

Des fenêtres ouvertes sur le théatre idéal
Des fenêtres ouvertes sur le théatre idéal © France 3 Normandie


Mais quand l'artiste InkOj, alias Nicolas Soulabail, est entré dans l'église stéphanaise, il a été si fasciné par la magie de ses vitraux qu'il a aussitôt souhaité leur rendre hommage par une oeuvre au sol les représentant, sur le parvis de l'Eglise, comme "des éclaboussures de lumière".
A l'aide de pochoirs, ajoutant chaque jour une nouvelle couleur, il a composé une fresque géante, qui s'admire encoe mieux d'en haut.

 

Une fresque de vitraux au sol
Une fresque de vitraux au sol © France 3 Normandie


Toutes ces pastilles artistiques de couleur illumineront la ville jusqu'à la fin de l'été. 
Leurs programmes sont affichés chaque semaine aux centres socioculturel Jean-Prévost, Georges-Déziré et Georges-Brassens, aux bibliothèques Elsa-Triolet et Louis-Aragon, à la ludothèque, à la piscine Marcel-Porzou, à l’hôtel de Ville, aux foyers restaurants Croizat et Bourdon, à la Station et au Périph’. 

 

 
Des fresques participatives pour une ville en couleur ©France 3 Normandie





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture société