Gilets Jaunes à Rouen : un rassemblement malgré l'interdiction préfectorale

La CGT76 a maintenu son appel au rassemblement malgré l'arrêté préfectoral / © Julie Howlett
La CGT76 a maintenu son appel au rassemblement malgré l'arrêté préfectoral / © Julie Howlett

Ce samedi 23 mars sonne la 19ème semaine de mobilisation des Gilets Jaunes. Hier, la préfète de Seine-Maritime Fabienne Buccio a pris un arrêté préfectoral interdisant les manifestations dans un certain périmètre de Rouen. 250 personnes étaient  rassemblées ce matin à l'Hôtel de ville.

Par ADV

Ce samedi 23 mars, un rassemblement de manifestants a débuté vers 10h place de l'Hôtel de ville à Rouen. Un lieu pourtant interdit d'accés jusqu'à 22h par la préfecture de Seine-Maritime. Hier, la préfète Fabienne Buccio a pris un arrêté interdisant les manifestations dans un périmètre bien défini du centre ville de Rouen.
 

La CGT76 avait annoncé qu'elle maintenait son appel à défiler afin de poursuivre sa stratégie de convergence des luttes.
 
Acte XIX des Gilets Jaunes à Rouen
La préfecture de Seine-Maritime avait pris un arrêté pour interdire l'accès en ville aux manifestants


D'après la préfecture, la mobilisation était semblable à celle de l'acte 17, il y a deux semaines et plus haute que la semaine dernière le samedi 16 mars où la plupart des Gilets Jaunes avaient fait le déplacement jusqu'à Paris.

Un cortège de 200 à 300 personnes a défilé en dehors du périmètre établi, une zone inaccessible bloquée par les forces de l'ordre. Selon la préfecture, il n'y a eu de contact physique entre les manifestants et la police, pas d'affrontements violents, ni d'usage de la force. Quelques feux de poubelles et de palettes ont cependant nécéssité l'intervention des sapeurs-pompiers.

 
Rue Alsace Lorraine à Rouen, les manifestants se retrouvent nez à nez avec la police / © Julie Howlett
Rue Alsace Lorraine à Rouen, les manifestants se retrouvent nez à nez avec la police / © Julie Howlett

En revanche, vers 12h quinze personnes ont pénétré dans le périmètre interdit par la préfecture, elles se sont vues recevoir chacune une contravention de 4ème classe d'un montant de 135€.

La préfecture de Seine-Maritime s'est, ce soir, félicitée de l'éfficacité de ce périmètre. 

Pour Gérald Le Corre, de l'union départementale CGT de Seine-Maritime, l'interdiction préfectorale est un aveu de faiblesse
 
19ème semaine de mobilisation des Gilets Jaunes
La CGT a maintenu le défilé malgré l'interdiction préfectorale

Le rond-point des vaches de Saint-Etienne du Rouvray était également concerné par une interdiction d'accés.
Dans un second arrêté préfectoral, les manifestations y étaient aussi interdites et ce jusqu'au mercredi 27 mars "en raison des exactions ayant eu lieu sur ce site depuis le dernier arrêté". Des manifestants s'y sont tout de même rendu ce matin, 2 d'entre eux ont été interpellés en possession d'armes avec destination (des objets dangereux qui peuvent faire office d'arme).

Depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes le 17 novembre, 615 personnes ont été interpellées dans le département de Seine-Maritime.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vincent Chatelain pilote de manège à Festylland - Vachement Normand ! 12 octobre 2019

Les + Lus