Après un épisode de pollution de l'air par des particules, des habitants de Rouen signalent une odeur de brûlé

Les deux premiers jours de l'année 2021 marqué, à Rouen, par des températures très froides, de l'humidité et du brouillard le sont aussi par des odeurs. La préfecture de Seine-Maritime déclenche une procédure d’information-recommandation et recommande d'éviter les feux de cheminée.

Rouen : la rue du Gros-Horloge un jour de pluie
Rouen : la rue du Gros-Horloge un jour de pluie © Richard Plumet / France Télévisions

A Rouen, mais aussi dans d'autres communes de l'agglomération rouennaise, des habitants ont signalé la présence d'odeurs ce samedi 2 janvier 2021.

Sentir une odeur de brûlé fait rappelle évidemment le mauvais souvenir de l'incendie de l'usine Lubrizol et ses désagréments olfactifs qui ont marqué la population.

Trop de feux de cheminée ?

C'est sur le site Internet spécialement conçu pour recueillir au niveau national les signalements de "nuisances olfactives" "l'outil ODO.fr" qu'ont été enregistrées, et dès le 1er janvier, les descriptions de ces mauvaises odeurs ressenties à Rouen et alentours.

Localisation sur une carte de l'agglomération rouennaise du lieu d'où ont été signalés des odeurs suspectes le 2 janvier 2021
Localisation sur une carte de l'agglomération rouennaise du lieu d'où ont été signalés des odeurs suspectes le 2 janvier 2021 © Atmo-Normandie

Selon l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air en Normandie, ATMO Normandie, "ces odeurs sont sans doute liées aux feux de cheminées en cette période froide."

Une explication qui surprend beaucoup d'habitants, habitués à subir des odeurs en provenance d'usines situées en bord de Seine…
Sur Twitter, des habitants de l'agglo rouennaise témoignent avoir senti, non pas une odeur de feu de cheminée, mais  une odeur de pneu brûlé, d'hydrocarbures, de plastique brûlé, et même de goudron…

Pollution de l’air par accumulation des particules PM 10

En début d'après-midi, la préfecture de Seine-Maritime déclenchait une procédure d’information-recommandation activée pour le périmètre de la métropole de Rouen, pour la journée du 2 janvier "en raison des conditions météorologues, indiquant l’accumulation des particules PM10".

Dans un communiqué, la préfecture indiquait que "les conditions peu dispersives (vents très faibles, inversion de température) et températures faibles contribuent depuis hier (1er janvier 2021) à l'accumulation des particules PM10 sur la Métropole de Rouen."

Des particules, qui toujours selon la préfecture,  "proviennent essentiellement des sources locales notamment le chauffage au bois et des chaudières qui sont fortement sollicitées en ce moment au regard des températures basses. Une amélioration progressive est attendue demain 3 janvier 2021."

En raison de cette pollution de l'air il est demandé à la population d'éviter les feux de cheminée d'agrément et l'utilisation des groupes électrogènes. Le brûlage de déchets à l'air libre étant, comme tous les jours de l'année, strictement interdit.

Recommandations sanitaires

Comme à chaque épisode de pollution de l'air par des particules il est recommandé de maintenir les pratiques habituelles de ventilation et d’aération des locaux et de ne pas aggraver les effets de cette pollution en s’exposant à des facteurs irritants supplémentaires comme la  fumée de tabac ou l'utilisation de solvants en espace intérieur.

Pour les personnes sensibles et vulnérables il est recommandé de

– Privilégier des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort

– Éviter les activités physiques et sportives intenses (qui obligent à respirer par la bouche) en extérieur ; celles peu intenses à l’intérieur peuvent être maintenues

Recommandations sanitaires en cas de pollution de l'air (pdf)

A la mi-journée de ce samedi, ATMO- Normandie, évoquait la météo et lançait un appel à la population :

"Les conditions météorologiques seront encore très défavorables à la dispersion des polluants ce samedi 2 janvier, avec un vent nul et une inversion thermique."

"Les feux de cheminée sont donc à éviter, en particulier les feux d'agrément. Et est à bannir totalement le brûlage des emballages cadeaux (papier dorés, plastiques et autres combustibles non adéquats)."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement