Important incendie au nord de Rouen dans une exploitation agricole où sont stockés des engrais

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet (avec Virginie Ducroquet et Félix Bollez)

De grands moyens de secours déployés ce dimanche soir à Mont-Cauvaire (Seine-Maritime) où un risque d'explosion a nécessité la mise en place d'un périmètre de sécurité.

L'alerte a été donnée en milieu d'après-midi (un peu avant15h30) ce dimanche 21 mars 2021 pour un incendie dans une exploitation agricole située dans le hameau du Coudray, sur le territoire de Mont-Cauvaire, entre Montville et Clères. 
L'intervention des pompiers a duré jusqu'au lundi matin (► lire plus bas

D'importants moyens de secours ont été envoyés sur place par le SDIS 76. A 19h plus de 60 pompiers étaient en position pour débuter l'extinction du feu qui touche 3 bâtiments agricoles. 

VIDEO - 21 mars 2021- Incendie dans une ferme de Mont-Cauvaire (Seine-Maritime)

Plusieurs tonnes d'engrais

Un stock de 35 tonnes d'engrais présente un risque d'explosion. Un périmètre de sécurité de plus de cent mètres a été mis en place. Le SDIS 76 a demandé à la population d'éviter le secteur.  

L'engrais est de l'ammonitrate 27. Celui qui a explosé à Beyrouth est de l'ammonitrate 33.

Un officier des pompiers de Seine-Maritime, contacté un peu avant 19h  par la rédaction de France 3 Normandie, expliquait que "l'extinction du sinistre débutait avec difficulté", notamment en ce qui concerne l'acheminement de l'eau nécessaire à une "attaque massive du feu"sur plusieurs milliers de mètres carrés de bâtiments. 

La mairie de Mont-Cauvaire demande aux habitants de la commune de réduire leur consommation d'eau. 
L'intervention va durer une partie de la nuit. Le déblaiement se fera demain matin.   

Risque d'explosion maîtrisé

Un peu avant 20 H le service départemental d'incendie et de secours de Seine-Maritime indiquait dans un communiqué "qu'un important dispositif hydraulique permet d'écarter tout risque d'explosion (engrais présent à l'intérieur du bâtiment) et un réseau de mesures écarte le risque de pollution atmosphérique. Il n'y a pas eu la nécessité d'évacuer les riverains."  

"Il s'agit d'une intervention de longue durée qui monopolise encore à cette heure  (19h45) 73 sapeurs-pompiers et 44 engins.
Aucune information  sur l'origine du feu."

Toute la nuit

En faisant la navette entre le lieu de l'incendie et la vallée du Cailly pour aller y chercher de l'eau, les pompiers se sont relayés toute la nuit par groupes de 30 pour continuer de combattre les flammes.

A 6h30 ce lundi matin, ils étaient encore sur place et le feu pas encore éteint. Il n'y a pas de blessé. 

 Une enquête de la gendarmerie est ouverte pour déterminer les causes du sinistre.