Incendie à Rouen : flou autour de la quantité de produits brûlés

Incendie Lubrizol à Rouen : un épais nuage de fumée se dégage vers le Nord de la ville. / © France Télévisions
Incendie Lubrizol à Rouen : un épais nuage de fumée se dégage vers le Nord de la ville. / © France Télévisions

Dix jours après l'incendie au coeur de la métropole rouennaise, personne n'est capable de chiffrer exactement le nombre de tonnes de produits qui ont brûlé dans la nuit du mercredi 25 au jeudi 26 septembre. Une incertitude qui accroît les craintes et la défiance de la population.

Par V. Ducroquet

5253 tonnes de produits chimiques incendiés chez Lubrizol, c'est le chiffre officiel. Et au sein de Normandie Logistique, entreprise voisine ?
Chez Normandie Logistique, trois bâtiments ont été touchés par le sinistre: un entrepôt entièrement détruit, deux autres partiellement.
 

► Retrouvez toute l'actu "Lubrizol" en un clic avec tous nos derniers articles
 

Imprécisions

Mais quelle quantité de produits brûlés? Normandie Logistique n'est à ce jour,  pas capable de le dire. Ces imprécisions ne peuvent qu'ajouter au sentiment de crainte ressenti par la population et au manque de transparence dénoncé par les citoyens. 
 

"Ni dangereux ni toxiques"

Sur son site voisin de celui de Lubrizol, Normandie Logistique stocke 9050 tonnes de produits.
Parmi eux,  4157 tonnes de produits stockés pour le compte de Lubrizol, 139 tonnes de produits total et d'autres matières: bauxite, asphalte, gomme arabique, papier etc

Chez Normandie Logistique joint par téléphone, on affirme que "ces produits ne sont ni dangereux ni toxiques". Cette entreprise n'est pas classée Seveso. 

Lors de la conférence de presse à la préfecture vendredi soir (4 octobre 2019), le directeur de la DREAL a souligné la nécessité de "savoir ce qui avait vraiment brûlé chez Normandie Logistique par rapport aux problématique de qualité de l'air". 
 
 

L'origine de l'incendie

Hier encore, les dirigeants de Lubrizol ont réaffirmé que l'incendie n'était pas parti de leur site laissant à penser qu'il pouvait venir de leur voisin Normandie Logistique. Affirmation qui jusqu'à présent a été démentie par le Parquet de Rouen. Insinuation que l'entreprise Normandie Logistique ne souhaite pas commenter. Le relevé des alarmes est en cours d'étude. 

Normandie Logistique déplore une perte de chiffre d'affaire de 5%. Les cinq personnes qui travaillent sur le site à Rouen ont été dispatchées sur les autres sites de la société. L'entreprise souligne que l'impact de l'incendie sur son activité est bien moindre que celui de chez Lubrizol. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus