Jardinage : comment garder un Dipladénia plusieurs années

Cette plante également appelée Jasmin brésilien est la plus vendue en France depuis 5 ans essentiellement pour le cimetière et pourtant…

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Cette belle tropicale est une plante d’intérieur

Le Dipladénia peut parfaitement passer la belle saison dehors mais il est indispensable de le rentrer au chaud dans nos maisons avant le froid piquant.
C’est une liane qui grimpe partout, parfois de plusieurs mètres par an quand les conditions de culture lui conviennent.
Pour qu’elle grimpe facilement il lui faut des très grands tuteurs ou des treilles autour desquels elle monte seule en formant des spirales.
Il faut l’aider un peu quand elle est jeune et frêle en l’attachant (sans l’étrangler) mais quand ses tiges deviennent ligneuses et plus épaisses elle s'agrippe et part dans tous les sens.
Cette plante pousse à la vitesse grand V.

Conditions de vie idéales pour le Dipladénia

    • De la chaleur : un minimum de 18 degrés mais jusqu’à 30 degrés voire plus, dans une serre ou une véranda elle sera la plus heureuse.
    • Loin des sources de chaleur extrême : cette plante n’aime pas du tout la proximité d’un radiateur ou des poêles et cheminées qui la dessèchent.
    • Beaucoup de lumière : mais pas de soleil direct derrière une vitre.
    • En véranda : en été, sous un voile blanc qui filtre le soleil brulant.
    • Dans la maison : à proximité d’une fenêtre mais pas contre les vitres.
    • Pot en terre cuite : qui régule l’humidité est parfait.
    • Terreau riche et léger : un rempotage tous les 3 ans, les 2ème et 3ème années donnez-lui de l’engrais pour plantes fleuries une fois par mois de mars à octobre.
    • Taille : coupez les branches chétives et tout ce qui vous gêne en fin d’été ou début d’automne, en fin de floraison de préférence.

Vous avez oublié de rentrer votre Dipladénia

Il a gelé ces derniers jours, il a perdu toutes ses feuilles, ses tiges sont brunes ou noires?
Vous pensiez qu’il pourrait passer l’hiver dehors sous un voile d’hivernage ?
On vous a mal renseigné !
C’est une plante « TROPICALE » et sous les tropiques il fait 20 degrés au minimum, 35 ou 40° en été et il pleut plusieurs fois par jour.

Quand vous achetez une plante lisez bien les indications sur l’étiquette.

Comment tenter de sauver un Dipladénia

Le rentrer de toute urgence.
Couper toutes les tiges abimées, jusqu’en bas si elles sont vraiment noires.
Le rempoter dans un pot en terre cuite un peu plus large que celui en plastique. L'arrosez modérément (une fois par semaine en hiver) jamais d’eau dans une soucoupe en hiver.
Envelopper le tout sous un film plastique transparent mais le plastique ne doit pas toucher la plante. Si besoin placer quelques tuteurs pour faire un tipi qui maintiendra le plastique.
Positionner la plante à la lumière du jour et attendre.  Ça passe ou ça casse ! Parfois en seulement 2 ou 3 semaines les nouvelles tiges apparaissent.
Touchez la terre entre deux arrosages, il faut qu’elle sèche complètement entre deux apports d’eau.

Cet article est spécialement dédicacé à Laurence A. qui se reconnaitra mais aussi à vous qui avez laissé le Dipladénia dehors jusqu’à maintenant.

Rien n’est perdu, le Dipladénia est surprenant par sa robustesse

Sophie Bernard