Jardinage : comment nourrir rhododendrons, hortensias et camélias maintenant

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Bernard

Ces arbustes font partie des plantes de terre de bruyère qui préparent pendant l’hiver les floraisons spectaculaires du printemps mais si leur terre est pauvre ou calcaire l’effet sera un flop

 Les plantes de terre de bruyère aiment un sol acide

Hortensia, hydrangea, camélia, magnolia, sont les plus connues des plantes acidophiles, qui ont besoin d’une terre acide pour être en pleine forme. Cette terre  noire, légère et au PH naturellement acide est générée par la décomposition des forêts de conifères.
Parmi les autres plantes de terre de bruyère il y a encore les merveilleux érables du Japon, les azalées Japonaise ou mollis, les piéris, les fuchsias ou les bruyères… qui arborent des couleurs intenses.

Plantation de plantes de terre de bruyère maintenant et jusqu’en avril

Lorsque qu’on plante une "acidophile" il faut en général faire un très gros trou et remplacer la terre du jardin par une généreuse quantité de terre de bruyère, qu’il faudra enrichir au fil des ans.
Vous devez encore savoir que ces plantes préfèrent un emplacement à l’ombre ou à mi-ombre. Ce sont des plantes de sous-bois pour la plupart, il est donc important de reconstituer leur milieu naturel pour qu’elles vivent bien.

Attention les arrosages avec l’eau calcaire du robinet détruisent le processus. Il est plus judicieux d’arroser avec de l’eau de pluie au PH neutre.

Sophie Bernard

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @jardin_de_ville_france

Si les feuillages de vos plantes acidophiles jaunissent

C’est que votre terre est trop calcaire et/ou trop argileuse.
C’est leur seule façon de vous faire voir qu’elles ont besoin d’aide pour guérir.
Pour alléger la terre argileuse faites un généreux apport de sable de rivière ou de paillette de lin qu’on étale sur le sol tout d’abord pour bien les répartir et qu’on mélange aussitôt par un bêchage profond. On constate un effet immédiat.

Contre un sol calcaire il faut acidifier la terre et nourrir les acidophiles

  • Option 1 :

    faire un apport généreux de terre de bruyère tous les 3 ans.
    Cette terre est vendue en sacs en jardineries ou en vrac en pépinières.
    Il suffit d’en déposer une bonne couche de 5 à10 cm d’épaisseur ou bien d’enlever la vieille terre en la griffant avec une serfouette sur une dizaine de centimètres d’épaisseur tout autour de la plante pour la remplacer par autant de terre de bruyère nouvelle « riche, légère et nourrissante».
    Il faut former un large cercle autour du tronc à peu près aussi large que la circonférence de la plante car les racines sont aussi volumineuses que le feuillage.
  • Option 2 :

    faire un apport d’engrais pour plantes acidophiles 3 fois par an. L’engrais pour plantes acidophiles ou plantes de terre de bruyère remplace l’apport de terre de bruyère.
    Vendu sous forme de granulés il doit être étalé à la surface de la terre tout autour de la plante mais il faut aussitôt griffer le sol pour mélanger le tout sur quelques centimètres d’épaisseur. Les arrosages vont dissoudre l’engrais au fil des semaines et le faire descendre doucement jusqu’aux racines.

    Pour plus d’efficacité je vous conseille de faire 3 apports par an :

    - en janvier, pour optimiser la croissance des boutons et bourgeons qui se préparent.
    - en mars-avril, pour booster les floraisons sur plusieurs mois.
    - en juillet, pour renforcer les défenses immunitaires de la plante sera plus résistante aux attaques d’insectes/maladies.

    Bien nourrir les plantes c’est leur assurer une bonne santé. Soyons généreux avec la terre, elle nous le rend toujours au centuple !

    Sophie Bernard