" Je suis irréprochable, le secret de l'instruction a été violé", la maire de Canteleu s'exprime

Mélanie Boulanger a tenu une conférence de presse dans la mairie de Canteleu. Elle estime que le régime de la garde à vue n'était pas justifié, que la presse s'est emballée et elle décrit aussi sa solitude face aux trafiquants de drogue.

"Je suis, à ma connaissance, la première maire placée en garde à vue car des trafiquants ont essayé de rentrer en contact avec elle pour l'impressionner".

Mélanie Boulanger a souhaité s'exprimer face à la presse dans la mairie de Canteleu, après s'être adressée à ses élus municipaux. 

"Le pire moment de ma vie" dit-elle très émue.  "Non je n'ai pas été interpellée par le raid, non je n'ai pas été menottée", ajoute t-elle.

 "Je n'ai jamais été inquiète de l'issue de cet épisode car je sais que je suis irréprochable" . Mélanie Boulanger déplore que le secret de l'instruction ait été violé.  Elle dit aussi que "le régime de la garde-à-vue n'était pas justifié".

Elle pense aussi que la presse a une responsabilité morale et a manqué de recul. 

"Je n'ai aucun lien avec ces trafiquants"

durée de la vidéo: 59 h min
Mélanie Boulanger, maire de Canteleu ©France Télévisions

"Seule sans réponse face aux trafiquants de drogue"

Mélanie Boulanger est maire socialiste de Canteleu depuis 7 ans. Elle a décrit qu'elle se sentait "trop souvent seule sans réponse" face à la délinquance et aux trafics.

Devant elle, elle a un dossier qui liste toutes ses initiatives pour changer la situation. 

"J'ai mis des caméras, il les ont vandalisées, ils ont essayé de m'impressionner, les caméras les gênaient."

L'élue reconnait qu'on a déjà tenté de l'intimider, qu'on l'a suivie, dit "vous savez, on connait votre voiture".

" mais je n'ai jamais dit, je ne vais pas le faire parce que j'ai peur"

durée de la vidéo: 248 h min
Invitée du 19/20, la maire de Canteleu ©France Télévisions

Elle rappelle la candidature de la ville Canteleu qu'elle avait présentée pour obtenir le renfort de la "police de sécurité du quotidien", restée sans réponse.  "Elle a filé au Havre, rien pour Canteleu", ponctue t-elle. 

"Je demande un plan Marshall de lutte contre les trafics de drogue", poursuit-elle.

"Il n'est pas normal qu'un enfant ramène plus d'argent que ses parents parce qu'il tire de l'argent de la surveillance ou de la vente de drogue"

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société