Cet article date de plus de 4 ans

Les journalistes du quotidien Paris-Normandie expriment leur inquiétude aux juges du tribunal de commerce de Rouen

Ce matin (lundi 6 mars 2017) une assemblée générale a permis à la rédaction d'exprimer sa préférence pour l'offre de reprise par le groupe Rossel
Reportage de la rédaction de France 3 Normandie (montage Carole Lebret) avec les interviews de Richard Mesnildrey, délégué syndical SNJ, de Benoit Marin- Curtoud, journaliste et représentant du personnel, et de Thomas Dubois, journaliste.

Mobilisation en prévision du 15 mars

Quel avenir pour les salariés du quotidien régional Paris-Normandie, entreprise en redressement judiciaire ?
Trois offres de reprises ont été présentées au tribunal de commerce de Rouen qui doit rendre son jugement le 15 mars prochain.
Donnée favorite, l'offre de reprise de l'actuel propriétaire, offre dite de continuation, est considérée par les journalistes réunis ce matin comme ne "pouvant pas incarner l'avenir" de l'entreprise. Selon la rédaction, l'offre du groupe Rossel, "investisseur extérieur et crédible, est aujourd'hui la seule offre qui permet d'envisager l'avenir".

Pour mettre en garde les juges du tribunal de commerce de Rouen et alerter l'opinion publique, les journalistes, mobilisés, ont rédigé une lettre ouverte.

D'autres actions sont  prévues dans les jours à venir…
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
presse économie médias