Street Art. La normande Dawn caricature les candidats à la présidentielle et les colle dans les rues de Rouen et Paris

Dawn est une jeune artiste normande qui s'illustre par ses caricatures des 12 (ex)prétendants à la fonction présidentielle. La jeune femme porte un regard affûté sur les politiques, inventant des slogans de campagne ou se moquant de leur tempérament. A découvrir dans l'espace public, sur les murs de Rouen ou les rues de Paris !

Un peu d'humour et de dérision dans cette campagne électorale chahutée ! Dawn est une jeune artiste normande de 22 ans, graphiste et illustratrice, que la campagne présidentielle inspire. Il faut dire que la jeune femme vote pour la première fois à cette élection, et qu'elle découvre les gesticulations des uns et des autres pour se faire apprécier du plus grand nombre ! "L'idée c'était de créer des caricatures pour apporter un nouveau regard sur cette campagne présidentielle, générer du sourire et de l'humour dans l'espace public, et apporter un côté décalé à la campagne", s'amuse tout sourire Aurore Vigneron, plus connue sur les réseaux sociaux de son nom d'artiste Dawn.

Beaucoup de gens étaient désintéressés ou lassés par les candidats. Mes dessins sont une réponse à tout ça, essayer de tourner en dérision mais sans provocation toutes ces personnes pour susciter de l'interrogation et du débat.

Dawn

C'est ainsi que chaque candidat est aimablement brocardé, le visage transfiguré, les slogans ou les noms contrefaits. 

Dawn n'a pas souhaité avoir de parti pris pour l'un ou l'autre des candidats. Tous sont traités à la même enseigne. "Quand on écoute leurs discours moi ça me fait un peu rire ! Tous les candidats sont raillés, détournés au même titre. Simplement je pense qu'il y a des candidats où ça a été plus facile de jouer de leurs propos. J'ai essayé de trouver des jeux de mots, pour rire de leur personne et les tourner en dérision". 

La rue comme terrain de jeu

La pratique personnelle de la jeune artiste s'exerce dans la rue et sur les murs de la ville. L'espace public est un vaste terrain de jeu. Il permet une interaction avec les autres, génère la surprise et suscite le débat. "Pour moi la rue est un lieu d'échanges qui nous appartient à tous, et c'est comme ça qu'on se l'approprie. Il devient personnel lorsqu'on l'investit ce lieu". 

Nous avons suivi la jeune femme dans l'une de ses séances de collage dans le centre ville de Rouen. A peine a t-elle commencé son travail que les badauds s'approchent, à l'instar de ce photographe qui vit dans le quartier, et apprécie le travail de l'artiste. "Ce qui est fort c'est le slogan. Les caricaturistes y'en a pas mal, mais là les termes sont compréhensibles par tout le monde, et on les reconnaît tous. C'est pas très agressif, c'est drôle !".

Bien sûr les collages de Dawn sont éphémères, soumis à la pluie et au vent mauvais, ou voués à être décollés par des mains rageuses ! Une pratique illicite aussi, mais bien assumée par la jeune femme. "Il y a un policier qui est venu me voir à Paris, quand j'ai collé. Finalement il a lui même rigolé, et m'a simplement souhaité une bonne soirée !".

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité