Lubrizol : les maraîchers locaux tentent de reconquérir la confiance des consommateurs

Près de trois semaines après la levée des restrictions sur les produits agricoles, la reprise de l'activité est timide pour les maraîchers. Il faut désormais reconquérir la confiance des clients vis-à-vis des produits locaux.

© France 3 Normandie

On a eu trois semaines vraiment compliquées. On était presque à l'arrêt... autour de moins 80% d'activité. Là on est en train de remonter progressivement, autour de moins 40% - moins 50%. Malgré tout, on est toujours en perte par rapport à ce qu'on faisait avant. - Baptiste Mégard, maraîcher bio à Mont-Saint-Aignan (76)

Depuis 18 jours, Baptiste Mégard peut de nouveau arracher ses poireaux bio…Malgré la levée des restrictions imposées après l'incendie de Lubrizol, l'activité redémarre lentement. L'enjeu désormais : reconquérir rapidement la clientèle pour reconstituer de la trésorerie.

Chaque semaine qui passe est une semaine un peu plus difficile. On nous a promis aussi beaucoup d'aides. Pour l'instant, tout se met en place mais ça demande beaucoup de temps. En attendant, c'est nous qui faisons l'éponge donc ça pourrait devenir compliqué dans les semaines à venir.


Au marché de Buchy, ce lundi 4 novembre au matin, certains clients avouent revenir pour la première fois depuis l'incendie.

Le reportage d'Emmanuelle Partouche et Olivier Flavien (montage : Joffrey Ledoyen) : 
 
Lubrizol : timide reprise d'activité pour les maraîchers

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lubrizol environnement pollution société agriculture économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter