Lubrizol : les premières aides aux agriculteurs débloquées par la Région, celles de l'Etat auront du retard

Les agriculteurs ont été particulièrement affectés par l'incendie de l'usine Lubrizol et ses sui(t)es. L'Etat a promis de leur venir en aide. La Région a promis de débloquer des fonds en attendant l'aide de l'Etat qui aura un peu de retard.
Les fumées de l'incendie de l'usine de Lubrizol ont survolé les terres agricoles à plusieurs kilomètres de distance.
Les fumées de l'incendie de l'usine de Lubrizol ont survolé les terres agricoles à plusieurs kilomètres de distance. © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
A l’occasion d’une commission permanente exceptionnelle, les élus régionaux ont voté lundi 4 novembre 2019 un dispositif d’aide exceptionnelle, sous la forme d’une avance sur les dédommagements des entreprises agricoles annoncés par l’Etat.

12 exploitations sont concernées par ce premier versement de 103.500 euros.

Le ministre de l'agriculture avait annoncé le 11 octobre dernier que 3.000 agriculteurs dont 425 éleveurs laitiers seraient indemnisés, sans confirmer le montant de cette indemnisation.

Il avait avancé le chiffre de 40 à 50 millions d'euros, montant du préjudice subi par l’ensemble du monde agricole.  
 
Les indemnités seront versées aux agriculteurs des départements de Seine-Maritime, de l’Oise, du Pas-de-Calais, de la Somme et du Nord. Ce n'est pas l'argent de l'Etat mais celui de Lubrizol qui financera ces indeminisations, via le FMSE, le fonds de mutualisation des risques sanitaires et environnementaux.

Retard de paiement

Les premiers versements de l'Etat avaient été annoncés pour la semaine du 18 novembre, les premières indemnisations devaient tomber officiellement le lundi 18 novembre. Le Ministère de l'Agriculture avait même annoncé des versements dès mercedi 13 novembre. Ce ne sera pas pour tout de suite : les négociations entre Lubrizol et les représentants du monde agricole se poursuivent.
Interview d'Arnold Puech d’Alissac

Les détails du dispositif régional

Ouvert du 15 octobre au 10 décembre 2019, ce dispositif consiste en une avance remboursable plafonnée à 10.000 euros par exploitation concernée par les retombées de suies consécutives au panache de fumée. La Région Normandie débloquera au total 5 millions d’euros à cet effet.

Ce dispositif est destiné à soutenir la trésorerie des exploitations agricoles concernées par les arrêtés du 28 septembre 2019 au 2 octobre 2019, et à anticiper la mise en place des dispositifs d’indemnisations de l’Etat ou de l’usine Lubrizol, classée SEVESO seuil haut.
   

"Nous souhaitons aider les agriculteurs impactés à se relever le plus vite possible, et reprendre le cours de leur activité dans les meilleures conditions » explique Hervé Morin, Président de la Région Normandie.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lubrizol environnement pollution société agriculture économie