• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Nouveau mouvement de grève des contrôleurs aériens à l'aéroport de Boos les 9 et 10 mai

© Beatrice Rabelle
© Beatrice Rabelle

Deux jours de grève en avril, deux jours en mai : les contrôleurs aériens de l'aéroport Rouen Vallée de Seine ont entamé un bras de fer avec la direction de l'aviation civile. Ils protestent contre un projet de délocalisation du contrôle aérien vers Lille.

Par Béatrice Rabelle

100 % de grévistes à l'aéroport Rouen Vallée de Seine les 9 et 10 mai. Les contrôleurs, soudés, continuent de protester contre un projet de "déclassement à l'approche de Rouen".

En clair, la direction de l'aviation civile souhaiterait délocaliser une partie du contrôle aérien à Lille. La  décision sera votée le vendredi 10 mai à Paris.

Un projet qui fait bondir Arnauld Cosyn, représentant syndical et contrôleur aérien à Boos :

" Il y aura forcément une perte de fluidité du trafic aérien. Un seul contrôleur à Lille devra gérer un espace aérien immense, alors que plusieurs postes le contrôlent actuellement. Franchement, on voit mal comment le service rendu pourrait être de qualité. On s'interroge sur les implications au niveau de la sécurité." 

Autre conséquence de la délocalisation : elle entraînerait la suppression de 6 contrôleurs sur les 11 qui travaillent actuellement sur Boos. 

Une réunion  de conciliation entre syndicat et direction a eu lieu lundi 6 mai, mais selon Arnauld Cosyn :

" Cette réunion a tourné court car l'administration a maintenu qu'elle proposerait  au vote la décision de déclassement de l'aéroport Rouen Vallée de Seine le 10 mai à Paris".

Durant ces deux jours de grève, tout le trafic aérien a été interrompu, aucun vol sur la ligne régulière Rouen-Boos n'a été effectué. Une ligne qui sera d'ailleurs supprimée  à la fin du mois de juin, l'opérateur HOP! ayant décidé de se retirer.  
 

 

Sur le même sujet

Armada 2019 : collecte fluviale et recyclage

Les + Lus