• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Des objets publicitaires aux couleurs de l'Armada de Rouen 2019

Le sac Armada, l'un des objet publicitaire conçu par LM Communication. / © France 3 Normandie
Le sac Armada, l'un des objet publicitaire conçu par LM Communication. / © France 3 Normandie

Depuis qu'elle a décroché le marché officiel des objets publicitaires de l'Armada 2019, l'activité de l'entreprise LM Communication de Saint-Etienne-du-Rouvray est dense. L'entreprise specialisée dans le marquage d'objets a du embaucher une dizaine de salariés, pour faire face à la demande. 

Par Magali Nicolin

Des mugs, des stylos, des t-shirts, des sacs, des boules à neige, des montres... tous aux couleurs de l'Armada ! C'est presque un inventaire à la Prévert, tant les objets sont exaustifs. En tout, 140 références différentes sont proposées dans la boutique officielle de l'Armada (dans le centre ville de Rouen), dans la boutique en ligne, et pour le moment dans 80 points de vente.
 


LM communication a acheté la licence 200 000 Euros, à l'Armada. Cela fait de l'entreprise de Saint-Etienne-du-Rouvray, le fabricant et le distributeur officiel  pour l'évènement. En 2013 déjà, lors de l'édition précédente, l'entreprise Normande avait décroché ce même contrat, véritable tremplin.

Fort de cette expérience précédente, Patrick Marais (créateur avec Laurent Lejeune de l'entreprise il y 27 ans), a su, dès le mois de septembre dernier, faire monter en puissance l'activité de l'entreprise. Graphistes, sérigraphes, manutententionaires, ont signé des contrats CDD. 11 embauches au total, parmi lesquelles 2 apprentis. Depuis 7 mois, les effectifs ont presque doublé. Des emplois que le co-PDG de LMC souhaite péréniser :

J'ai déjà quelques embauches de prévues au mois de juillet, en passage en CDI.
Patrick Marais, co-PDG de LMC

LM Communication sur le pont de l'Armada
Reportage : Angèle de Vecchi, Patrice Cornily et Maxime Benard


Pendant la période de l'Armada (du 6 au 16 juin), 40 personnes, essentiellement des vendeurs, devraient venir renforcer l'équipe sur les quais de Rouen.

Sur le même sujet

"Il faut que ça sorte des métropoles ! "

Les + Lus