• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le pic des travaux dans Rouen et son agglomération attendu pour l'été 2018

Le chantier, entamé en septembre dernier, devrait se poursuivre jusqu'en avril 2019. / © France 3 Normandie
Le chantier, entamé en septembre dernier, devrait se poursuivre jusqu'en avril 2019. / © France 3 Normandie

Comme en  2017, la Métropole de Rouen profite de l'été et la baisse du trafic routier pour entreprendre des travaux de voirie. Cette année, ils sont très important.

Par MR

Les habitants de Rouen et son agglomération n'en ont pas fini avec les travaux. Depuis le printemps 2018, les chantiers de voirie perturbent fortement la circulation dans la ville. Ceux-ci vont se poursuivent jusqu'à la fin du mois d'août. 


Carte du détail des travaux 2018


© Métropole Rouen Normandie
© Métropole Rouen Normandie

Depuis 2017, la Métropole Rouen Normandie profite de la période estivale, qui voit une réduction des flux de circulation, pour réaliser d’importants travaux.

Cette année-là, ont été réparés la trémie et le pont Boieldieu, la tête sud du pont Guillaume le Conquérant, l’ouvrage d’art de la côte de Canteleu, tandis que se poursuivaient les travaux sur les réseaux préparatoires au chantier de la nouvelle ligne T4. L’effort se poursuit donc en 2018 (réparation d’infrastructures fragilisées, chantiers d’attractivité etc) : il représente une mobilisation, à la fois en volume financier et en nombre d’acteurs, sans précédent afin de moderniser le territoire.

Cet été les travaux impactants porteront notamment sur  :
  • la fermeture du Pont Guillaume Le Conquérant,
  • la rénovation de la trémie ferroviaire rive gauche,
  • le doublement de l’émissaire des eaux usées sur les quais portuaires en rive gauche,
  • le chantier de la T4
  • les travaux de renouvellement des rails du métro.

L’axe RN28 – pont Mathilde – Boulevard industriel sera préservé cet été pendant les heures de pointe. 

Frédéric Sanchez, invité du JT de France 3 Normandie assume ces choix

l'objectif était d'aller vite et il se trouve que l'on avait l'horizon de l'Armada en juin 2019 mais nous avons fait le choix de concentrer les travaux et de travailler beaucoup la nuit. A partir de septembre, on va livrer les chantiers et les conditions de circulation vont s'améliorer."



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus