Cet article date de plus de 4 ans

Polémique autour des travaux du stade Diochon à Rouen

Le stade Diochon se met aux normes pour accueillir les matchs de QRM en ligue 2. Un chantier de 5,2 millions d'euros qui prive les jeunes du FCR de vestiaires depuis plusieurs semaines. Ces derniers ont manifesté sous les fenêtres du maire, de façon originale. 
© France 3 Normandie
Les joueurs de Quevilly Rouen Métropole joueront l'an prochain en Ligue 2. Une bonne nouvelle qui impose des travaux au stade Diochon de Rouen. Le terrain d'honneur, qui va accueillir les rencontres du championnat de football de la deuxième division, n'est pas aux normes et doit donc être rénové. 
Un terrain recentré, un nouvel éclairage, des caméras de surveillance, la création d'un PC sécurité. Le chantier, d'un coût total de plus de 5 millions d'euros, financé par la métropole et la région pose tout de même problème. 

Les jeunes joueurs du FCR sont privés de vestiaires depuis plusieurs semaines. Accompagnés de leurs parents, une centaine d'entre eux a fait part de son mécontentement, ce mercredi 7 juin, sous les fenêtres de la mairie. Arborant fièrement les couleurs de leur club, ils ont choisi de jouer au foot sur cette place. 

Si les élus regrettent ce manque d'anticipation pour le confort de la jeune génération, ils rappellent toutefois que cette rénovation du stade Robert Diochon profitera aux deux clubs : QRM et le FCR. 

Pour l'heure, les travaux continuent. Ils s'acheveront en octobre prochain et ne permettront donc pas aux joueurs de QRM de démarrer le championnat en juillet à domicile. Les dirigeants recherchent un stade d'accueil. 

VIDEO : le reportage de Félix Bollez et Angèle De Vecchi (montage Joffrey Ledoyen), avec les interviews de : 
durée de la vidéo: 01 min 58
FCR QRM Travaux et polémique

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc rouen football sport