Pont Flaubert à Rouen : les travaux de raccordement ont commencé, la circulation perturbée

Publié le
Écrit par Céline Brégand .

À Rouen, en Seine-Maritime, la deuxième phase des travaux de raccordement entre le pont Flaubert et la voie rapide Sud III a commencé lundi 24 octobre, avec quelques semaines de retard. Ce premier chantier, prévu pour durer quatre mois, va entraîner une modification de la circulation qui se fera sur 3 fois 3 voies au lieu de 2 fois 2 voies.

Alors qu'elle était attendue pour le 3 octobre, la nouvelle phase des travaux de raccordement du pont Flaubert à la voie rapide Sud III a débuté lundi 24 octobre, pendant les vacances de la Toussaint. Elle consiste à créer la bretelle de sortie (sens Pont Flaubert vers le quartier Rouen Flaubert) du futur point d’échanges à Rouen. Ce raccordement, dont le budget s'élève à 180 millions d'euros, est très attendu depuis l'ouverture du pont en 2008. Le chantier dans sa globalité doit s'achever en 2025.

Actuellement, le raccordement du pont Flaubert à la voie rapide Sud III s’effectue par la N1338 qui opère un détour vers l’Est au niveau du giratoire de Madagascar et s’inscrit sur les futures emprises du quartier Rouen Flaubert.

"La bretelle qui est aménagée est une première étape. L'objectif est de réaliser un raccordement direct entre le pont Flaubert et la voie rapide Sud III et éviter aux usagers d'emprunter les carrefours giratoires et les tracés sinueux. Cela permettra de fluidifier et de diminuer la congestion qu'on connaît aujourd'hui sur la voie rapide Sud III au quotidien et d'améliorer les échanges entre les deux rives de la Seine", explique Jean-Luc Rolland, chef de projet de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) Normandie, maître d’ouvrage de l’opération d’aménagement avec le concours de la direction interdépartementale des routes Nord-Ouest (DIRNO).

Circulation perturbée : ce qu'il faut savoir

Ce chantier conséquent est prévu pour durer quatre mois et va inévitablement perturber la circulation sur le pont et ses accès. Dès lundi dans la nuit, elle passe à deux voies par sens (au lieu de trois) sur le pont Flaubert. 

Sur ce pont, emprunté quotidiennement par 50 000 véhicules, la configuration sera la suivante : 

Pour le sens de circulation A150 → Pont Flaubert → giratoire Madagascar

  • une partie des véhicules venant de l’autoroute A150, dont les poids lourds, et l’ensemble des véhicules en provenance de la rue Nansen circuleront sur la seule voie de circulation conservée sur cette chaussée du pont Flaubert.
  • l’autre partie des véhicules venant de l’autoroute A150, à l’exception des poids lourds, utilisera une voie protégée sur la chaussée opposée du pont Flaubert. À la sortie du pont Flaubert en rive gauche, la voie à contresens rejoindra le sens de circulation habituel pour emprunter le giratoire Madagascar.

Pour le sens de circulation giratoire Madagascar – pont Flaubert → A150

  • sur les deux voies de circulation conservées, seule celle de droite pourra être empruntée par les poids lourds.
  • les conditions de sortie vers la rue de Lillebonne seront modifiées.

En outre, la section de la rue Madagascar comprise entre le giratoire Madagascar et la rue Bourbaki sera fermée à la circulation. Une déviation locale sera mise en place via la RN 1338 et la rue Léon-Malétra.

Compte-tenu des nouvelles conditions de circulation, Clément Vivès, le sous-préfet de Seine-Maritime, appelle à la prudence. "Dans les quatre mois à venir, on va demander de la vigilance aux usagers parce que la fluidité devrait normalement rester [identique]. La circulation peut se tenir sur deux voies au lieu de trois. Toutefois, elle va être ralentie à 50 km/h [au lieu de 70 km/h, ndlr]. Il faudra faire attention, à la fois aux agents de la direction interdépartementale des routes, et aux salariés des entreprises qui vont réaliser ces accès", prévient-il. 

Livraison de l'ouvrage prévue pour fin 2025

De fin 2019 à l'été 2022, des travaux préalables ont été réalisés. Ils visaient à créer ou à adapter de futures voiries du quartier Rouen Flaubert et à construire un premier bassin d’assainissement, indispensables pour les phases ultérieures de travaux. L'objectif du projet de raccordement est de limiter les congestions, les bouchons et de "libérer de l'espace pour faire naître l'éco quartier Rouen Flaubert et ses usages, notamment piétonnier et [cycliste]", souligne le sous-préfet du 76. 

Le chantier débuté lundi devrait s'achever fin février/début mars 2023. Après quoi, "la deuxième séquence des travaux consistera à faire la bretelle symétrique" ajoute Jean-Luc Rolland. "Puis on va développer tous les ouvrages qui vont se retrouver à 7-8 mètres de haut, donc des ouvrages de type viaduc ou des ouvrages de type remblais pour aller chercher la voie rapide Sud III, passer juste au-dessus des voies ferrées et se raccorder sur l'existant sur la voie rapide", précise le chef de projet de la Dreal Normandie. 

Selon le calendrier, la troisième phase des travaux, qui correspond à la création du viaduc vers la voie rapide Sud III, débutera à la fin de l'Armada en juin 2023. L'ouvrage devrait ainsi être livré d'ici la fin 2025. La phase de finition aura lieu en 2026. Une carte interactive en 3D permettant de visualiser les grandes phases du chantier est disponible sur le site dédié à l'aménagement des accès rive gauche du Pont Flaubert.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité