Pourquoi les 24 heures motonautiques de Rouen n’auront finalement pas lieu en 2021

Après la démission du conseil administratif de l’association organisatrice, le Rouen Yacht Club (RYC), l'édition 2021 des 24 heures motonautiques de Rouen n'auront finalement pas lieu. On vous explique pourquoi.
L'édition 2021 des 24 heures motonautiques de Rouen n'aura finalement pas lieu.
L'édition 2021 des 24 heures motonautiques de Rouen n'aura finalement pas lieu. © JP

Les 24 heures motonautiques de Rouen n'auront finalement pas lieu cette année. Après l'annulation de l'édition en 2020 en raison de l'épidémie de Covid-19, l'édition 2021 devait faire son grand retour le premier week-end d'octobre, au lieu du premier week-end de mai. La Ville de Rouen avait finalement donné son feu vert au Rouen Yatch Club (RYC) alors que la compétition semblait menacée pour raisons environnementales. Restait en suspens la question de la subvention de 30 000 euros que la Ville avait l'habitude d'accorder à l'organisation de l'évènement.

Mais après plusieurs conseils municipaux houleux, le conseil administratif de l’association organisatrice, le Rouen Yacht Club (RYC), a tout simplement décidé de démissionner. Mais alors, que s'est-il passé ? "Les relations avec la mairie étaient devenues trop anxiogènes", nous explique Franque-Emmanuel Coupard La Droitte, président du Rouen Yacht Club et élu de l'opposition au conseil municipale de Rouen. Selon lui, la mairie de Rouen "laisse pourrir la situation."

"C'est la ville qui a laissé pourrir le dossier"

On nous demande de prendre des mesures pour l'environnement, chose que l'on a faite. Nous avions proposé des réductions de consommation de 30%, la construction de bateaux électriques, des actions pour le grand public, etc. Personne ne nous a jamais fait de retour.

Franque-Emmanuel Coupard La Droitte, président du Rouen Yacht Club et élu de l'opposition au conseil municipale de Rouen

Pourtant, la préfecture de Seine-Maritime avait accepté le dossier. "Le département et la région soutiennent l'épreuve", nous assure Franque-Emmanuel Coupard La Droitte. "Ils nous ont indiqué par courrier qu'ils ne s'opposaient pas aux 24 heures motonautiques".

Un nouveau report en 2022

Après la démission du président du Rouen Yatch Club, c'est Gilles Guignard, président de la Fédération Française de Motonautisme qui reprend le flambeau. Mais face à la menace d'une nouvelle vague de l'épidémie de Covid-19 et un délai de seulement trois mois pour organiser l'évènement, ce dernier préfère renoncer cette année pour se concentrer sur 2022. "Ce n'est pas une annulation mais un report", insiste le président du nouveau conseil administration des 24 heures motonautiques. "On nous parle d'une nouvelle vague fin août qui pourrait aussi impacter le mois d'octobre." Qui du pass sanitaire ? "Ca pourrait être envisageable au niveau de parc à bateaux avec des agents de sécurité qui contrôlent des pass sanitaires ou des tests PCR, mais pour le public qui vient voir gratuitement la course, ça semble plus compliqué."

Contactée, la mairie de Rouen n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet. Le maire et président de la Métropole Nicolas Mayer-Rossignol a assuré à nos confrères de Paris Normandie que "cette décision d’annuler l’édition 2021 est entièrement celle du club. Notre décision finale, sur l’avenir de la manifestation, viendra dans un autre temps".

"Les sponsors n'ont pas répondu à notre appel"

Au-delà de la crise sanitaire, se pose les problèmes financiers. Gilles Guignard ne compte plus sur la fameuse subvention à 30.000 euros de la Ville de Rouen. "On espère au moins qu'ils participeront logistiquement, comme ils ont toujours fait". Les sponsors non plus n'ont pas répondu à l'appel. "Ils ont déjà eux-même des soucis financiers avec la crise sanitaire et qui ne peuvent pas se permettre de donner comme avant. Ca nous pénalise pas mal"

Un évènement connu dans le monde entier

Si les 24 heures motonautiques sont une véritable institution à Rouen, l'évènement est aussi unique au monde. "Même les Australiens connaissent les 24 heures motonautiques de Rouen !", insiste Gilles Guignard. 

Le nouveau président espère désormais un retour des 24 heures motonautiques le week-end du 30 avril-1er mai 2022, d'autant plus que la Fédération Française de Motonautisme fêtera ses 100 ans. De quoi célébrer l'évènement comme il se doit !

Selon notre sondage publié sur Instagram ce lundi 19 juillet, vous êtes 58% à vouloir le maintien de l'évènement (200 votes)

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport environnement covid-19 santé société