Pourquoi les 24 heures motonautiques de Rouen sont-elles menacées de disparition ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Normandie

La course de bateaux à moteur organisée sur la Seine au cœur de Rouen n'a pas eu lieu le 1er mai 2022. Après deux annulations pendant la crise sanitaire, la prochaine édition est reportée en septembre et l'avenir de cet évènement de sport mécanique semble compromis.

L'organisation de cette course de très rapides bateaux à moteur créée à Rouen en 1964, connait depuis une dizaine d'années des secousses et soubresauts.

Succession de présidents, accident mortel, modification du règlement, arrêt de la course la nuit, contraintes environnementales : les 24 heures motonautiques perdent chaque année de leur splendeur en tant qu'épreuve d'endurance, et séduisent de moins en moins les grandes écuries internationales.

Comme l'a expliqué Gilles Guignard, président du Rouen Yacht Club et de la Fédération Française de Motonautisme à notre journaliste Grégory Thélu, l'édition 2022 est reportée aux 16 et 17 et 18 septembre car l'organisation n'a pas réussi à boucler le budget pour une épreuve le 1er mai : "On a perdu pas mal de sponsors et d'aides financières."  

"Les 24 heures motonautiques ? Aujourd'hui c'est vraiment un projet du passé qui n'a plus sa place dans notre ville. Notre ville qui aspire à devenir un modèle d'innovation environnementale."

Laura Slimani, adjointe au maire de Rouen (Génération.s)

Les 24h motonautiques, une course menacée de disparition ?

La municipalité de Rouen soutient encore cette année les 24 heures motonautiques. Mais les élus écologistes ne cachent pas leur souhait de voir disparaître cette course.

C'est le cas de Laura Slimani, adjointe au maire de Rouen (Génération.s) qui est pour l'abandon pur et simple de cette épreuve de sport mécanique se déroulant au centre de la ville :

"Oui, cela fait des années qu'on le demande. Pour nous cela n'a pas de sens par rapport aux enjeux du moment quand on a, à Rouen, par an, 110 morts anticipées  à cause de la pollution de l'air, qu'on est une des métropoles les plus polluées de France, et que par ailleurs, dans toutes nos politiques municipales et métropolitaines, on travaille à réduire cette pollution par la piétonisation, par la renaturation, par le développement des transports en commun, donc il faut un peu de cohérence ! "  

L'élue ajoute que si les 24 heures motonautiques ont été une belle manifestation populaire, ce n'est plus, selon elle, le cas aujourd'hui :

"Aujourd'hui, il faut se rendre à l'évidence, elles n'attirent plus grand monde parce que finalement les Rouennaises et les Rouennais, et l'ensemble des habitants de la métropole n'ont plus envie de ce type de manifestation. Et on pourrait faire des choses beaucoup plus respectueuses de l'environnement et en phase avec ce que veulent les habitants."  

durée de la vidéo: 01 min 47
Les 24 heures motonautiques de Rouen menacées de disparition ? ©France Télévisions

Pour les 24 heures motonautiques de septembre 2022, la ville de Rouen va apporter une aide logistique valorisée à hauteur de 30.000 euros.