Le rêve de Mickaël : gagner au loto !

Chacun y va de ses idées pour tenter de ne pas sombrer pendant la crise. Mickaël Féron est libraire, et pour déjouer la fermeture de son commerce, il a créé un loto. Vous jouez ? Vous êtes gagnants, et lui aussi.
Tous gagnants au loto de la librairie "Le rêve dans l'escalier"
Tous gagnants au loto de la librairie "Le rêve dans l'escalier" © M. Féron
Fermer sa librairie pour un commerçant habitué à papoter avec ses clients, c'est un crève coeur ... Ne plus conseiller ses lecteurs, ne plus partager un plaisir de lecture, et in fine ne plus gagner d'argent, le contexte sanitaire et économique n'est vraiment pas drôle.
Alors jouons, s'est dit Mickaël Féron, plutôt que de se morfondre!

Ici, pas de perdant !

"Le rêve de l'escalier" est une petite librairie chaleureuse installée depuis 23 ans dans la rue cauchoise à Rouen.
Dans le quartier tout le monde connait Mickaël le bouquiniste, toujours souriant, fourmillant d'idées pour transmettre la culture et aménager sa vitrine.

Depuis quelques jours justement, la vitrine de la librairie affichent fièrement les 49 numéros d'un loto de rêve. Ici pas de perdant comme à la fête foraine, tout le monde est gagnant !

Le point de départ de ce loto, c'était l'envie de revoir les gens. J'ai besoin de revoir mes clients, les habitués du quartier. C'est une idée positive, il faut aussi s'amuser!

Mickaël Féron, libraire au "Rêve dans l'escalier"

Le principe est simple. Le client-joueur achète une grille de loto avec 6 numéros à cocher, pour 10 euros.
Derrière chaque numéro, un livre de poche surprise. 
Sur les 50 000 références de la librairie, la lecture sera aléatoire comme au jeu de hasard.
Les heureux gagnants repartent avec leur butin emballé dans un papier de boucher à l'effigie de la librairie, pour ne pas oublier que le livre est un produit de première nécessité.
 
Le libraire organise un loto pour retrouver ses clients malgré le confinement ©FTV

"J'aimais bien le côté découverte d'un livre, on ne sait pas ce qu'on va emporter. Et le réassort se fait très vite" poursuit Mickaël, qui a pris soin de choisir les livres pour vous.
Pour plaire au plus grand nombre, les livres qui se cachent derrière les grilles de loto sont des romans, des polars et de la littérature. 

Le nombre impressionnant de références dans sa boutique ne permettait pas au bouquiniste de faire du Click and Collect comme d'autres commerçants. 
Si le confinement se poursuit, le loto continuera un peu, mais il n'est pas censé être pérenne.
"Ma librairie est surtout un lieu d'échanges et de rencontres, on s'y donne rendez-vous. Mes clients viennent aussi pour ça" conclut Mickaël Féron 

Le premier loto se jouera samedi 14 novembre, de 10H à 14H à la librairie "le rêve de l'escalier", vous dehors et lui dedanspuis tous les samedis s'il le faut, jusqu'au déconfinement. 
A vous de jouer !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture confinement : envie d'évasion société