Rouen, 1ère mairie de France qui peut revendre de l'électricité grâce à sa chaufferie

La nouvelle chaufferie permet de fournir de l'énergie aux 18 000 mètres carrés de l'hôtel de ville. Fait plus original, elle produit un excédent d'électricité qui est revendu à ENEDIS.
La chaufferie municipale est équipée d'un "mini" co-générateur d'électricité
La chaufferie municipale est équipée d'un "mini" co-générateur d'électricité © France 3 Normandie

L'hôtel de ville de Rouen est une "grande maison". La chauffer coûte cher. Des travaux d'isolation sont en cours. La chaufferie a été remplacée, sa sécurité a été renforcée. Un mini co-générateur a été installé.

Une initiative astucieuse. La chaufferie produit un excédent d'électricité, réinjecté dans le réseau. Il est racheté par ENEDIS depuis le mois de novembre 2018. Cela représente une somme de 90 000 euros pour le premier hiver. 

Reportage de Raphaël Deh et Marc Moiroud-Musillo
 
Rouen, 1ère ville qui peut produire de l'électricité en excédent grâce à sa chaufferie
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables énergie environnement société