Rouen : les commerçants veulent interdire les manifestations anti Pass sanitaire en centre-ville

Chaque samedi, les commerçants voient des cortèges d'opposants au Pass sanitaire défiler devant leurs boutiques. Cela a un impact pour leur activité. L'association Les Vitrines de Rouen a écrit au préfet pour tenter de trouver une solution.

Mouvement des gilets jaunes, incendie de Lubrizol, fermetures et restrictions liées à la crise du Covid-19. C’est trop pour les commerçants rouennais. Ils souhaitent une interdiction le plus rapidement possible des manifestations dans les zones commerciales du centre-ville.

Une perte de revenus

Selon Fabrice Antoncic de l’association Les Vitrines de Rouen, les rassemblements le samedi génèrent une perte d’activité conséquente. Dans une lettre adressée au préfet de Seine-Maritime, elle explique « ne plus pouvoir attendre chaque samedi dans l’angoisse d’être pris en otage sur la plus importante journée commerciale de la semaine ». Selon les commerçants, la baisse du chiffre d'affaire le samedi varie entre 20% et 30%.

Toujours selon Fabrice Antoncic, il existe une solution qui permettrait à tout le monde d’être satisfait : « placer la zone intra-boulevards du centre-ville de Rouen en zone sécurisée en limitant toute manifestation dans cette zone ».

La décision de modifier le parcours avait déjà été prise par la préfecture lors du mouvement des Gilets jaunes. Selon Clément Vivès, Directeur de cabinet du préfet de Seine-Maritime, "cette décision est possible sur la base de faits objectifs de trouble à l'ordre public ou de menaces de trouble à l'ordre public qui sont analysées" .

Des discussions sont en cours avec les représentants de l'Etat afin de trouver une solution concernant l’itinéraire des manifestants. En attendant le commerçants s'inquiètent, le samedi est une journée essentielle pour leur chiffre d'affaire. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie manifestation social