• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

A Rouen une manifestation pour demander l'interdiction des animaux dans les cirques

Rouen le 19 février 2019- Manifestation devant l'hôtel de ville pour demander l'interdiction des animaux dans les cirques / © Photo : Richard PLUMET / France 3 Normandie
Rouen le 19 février 2019- Manifestation devant l'hôtel de ville pour demander l'interdiction des animaux dans les cirques / © Photo : Richard PLUMET / France 3 Normandie

Une vingtaine de militants d'un collectif était rassemblée devant l'hôtel de ville de Rouen
 

Par Richard Plumet

La date n'a pas été choisie au hasard. Elle correspond à la présence, jusqu'au 24 février, du prestigieux cirque Arlette Gruss à Rouen.

 Du nom de "Non aux cirques avec animaux à Rouen", un collectif avait appelé à une manifestation ce mardi (19 février 2019) à 14h30 devant l'hôtel de ville de Rouen.
Objectif : interpeller le maire pour que,  comme dans d'autre villes, il prenne un arrêté interdisant les cirques avec animaux. 

Chrystelle Calesse, l'une des militantes présentes, explique les raisons de cette mobilisation :  

"Il serait temps que monsieur le maire entende que 67% des français sont contre les cirques avec animaux. Donc on veut se faire entendre de lui, et après, à plus grande échelle on voudrait bien que la France entière s'y mette et qu'on interdise les cirques avec animaux sauvages en France , qu'on prenne en considération le bien être animal et en sachant que dans les cirques il ya aucun bien-être animal."

Au cirque Gruss ce qui nous a choqué c'est la présence d'otaries, d'animaux qu'on a plus ou moins l'habitude de voir dans les cirques. Le cirque Gruss s'amende en disant qu'ils viennent d'un pays tempéré, donc qui n'ont pas subi le choc du climat,  mais pour moi, que ce soit les otaries ou les phoques ils n'ont rien à faire dans un cirque. Parce qu'on a souvent observé qu' il y a beaucoup de dépressions chroniques chez les animaux suite à l'enfermement. On leur inflige, comment dire,  on les maltraite pour avoir des numéros dans les cirques, et ça c'est juste intolérable ! On ne peut plus tolérer ça…

Chrystelle Calesse du collectif "Non aux cirques avec animaux à Rouen"
 

Réponse du cirque Gruss

Interrogé une heure après ce rassemblement de militants de la cause animale devant l'hôtel de ville de Rouen, Georgyka Kobann, co-fondateur du cirque Arlette Gruss répondait aux accusations de maltraitance d'animaux exprimées par Crystelle Calesse :

La plupart de ces gens sont des gens qui n'y connaissent rien aux animaux. A  aucun  animal d'ailleurs. Ce sont  des gens qui parlent, qui font paraître des photos qui datent de 40 à 50 ans. J'entend cette dame qui dit qu'on maltraite les animaux pour leur faire faire quelque chose au cirque : bah essayez donc de maltraiter un lion de 250 kilos ou un tigre, ou un éléphant de plus de 4 tonnes à faire quelque chose qu'il n'a pas envie de faire !  Dire qu'on maltraite les animaux ? C'est stupide et ridicule…
Quand j'entends cela,  ça me met hors de moi !

 
Georgyka Kobann, co-fondateur du cirque Gruss répond aux militants

Avant d'arriver à Rouen, le cirque Gruss a reçu à Bordeaux une délégation de militants de la cause animale pour un dialogue et un échange de points de vue.
 

Au Havre fin février

Nouveauté dans la tournée 2019 : le cirque Arlette Gruss sera au Havre. Une série de représentations est prévue du 27 février au 3 mars
 

Le Havre - Cirque Arlette Gruss

Rue Philippe Lebon - Champ de Foire, 76600 LE HAVRE

A lire aussi

Sur le même sujet

Johnny Clegg en concert pour les 10 ans du Mémorial de Caen

Les + Lus