Rouen : manifestation pour réclamer la réouverture des lieux culturels

Plusieurs centaines d'intermittents du spectacle et de professionnels de la restauration de Seine-Maritime se sont rassemblés devant l'hôtel de ville de Rouen, à proximité du Théâtre des 2 Rives occupé depuis le 13 mars.

Rouen le 17 mars 2021 - Manifestation des acteurs du monde culturel
Rouen le 17 mars 2021 - Manifestation des acteurs du monde culturel © Richard Plumet / France Télévisions

C'est devant l'hôtel de ville de Rouen que la manifestation a été organisée ce mercredi midi (17 mars 2021) un an après le premier confinement.

Plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées pour des mini-spectacles et concerts en plein air. Mais derrière cet aspect festif, et la joie manifeste de musiciens et acteurs de pouvoir (enfin!) jouer devant un public, c'est bien l'expression d'un mal-être qui passait lors des prises de paroles des membres du collectif organisateur.

Rouen le 17 mars 2021 - Manifestation des acteurs du monde culturel
Rouen le 17 mars 2021 - Manifestation des acteurs du monde culturel © Richard Plumet / France Télévisions

Aux côtés des intermittents du spectacle, des "oubliés de la crise" étaient là : les professionnels de l'événementiel et du tourisme mais aussi les serveurs, maîtres d'hôtel  et "extras" de la restauration "qui sont bloqués depuis maintenant plus d'un an dans l'exercice de leur métier".

Rouen le 17 mars 2021 - Manifestation des acteurs du monde culturel
Rouen le 17 mars 2021 - Manifestation des acteurs du monde culturel © Richard Plumet / France Télévisions

Au cinquième jour de l'occupation du Théâtre des 2 Rives (en haut de la rue qui part de l'hôtel de ville de Rouen), les membres du collectif "Cultures en luttes" distribuaient un tract aux spectateurs et passants pour expliquer le pourquoi de cette action menée en coordination avec 58 autres théâtres en France.

"On demande une réouverture des lieux culturels dans le respect des règles sanitaires et la sécurité des salariés. On demande aussi une prolongation de l'année blanche."

Après on se rallie aussi à la cause étudiante et aux jeunes, donc on demande le RSA pour les 18-25 ans  et l'annulation de la réforme de  l'assurance chômage"

Nadège Cathelineau,
metteure en scène du groupe Le Chiendent, membre du collectif Cultures en luttes

VIDEO - 17 mars 2021- Rouen : rassemblement pour réclamer la réouverture des lieux culturels

Parmi les autres revendications, le collectif rouennais explique que "nous occupons pour obtenir un plan de financement massif du soutien à l'emploi dans le secteur culturel et un plan de financement au niveau régional et national d'aide à la diffusion de spectacles victimes de la crise sanitaire."

Mais aussi, ajoute le collectif,  "pour retrouver de la joie, de l'énergie, du souffle."

Rouen le 17 mars 2021 - Manifestation des acteurs du monde culturel
Rouen le 17 mars 2021 - Manifestation des acteurs du monde culturel © Richard Plumet / France Télévisions
Rouen le 17 mars 2021 - Manifestation des acteurs du monde culturel
Rouen le 17 mars 2021 - Manifestation des acteurs du monde culturel © Richard Plumet / France Télévisions

"Un plan de relance" de l'Etat

Quelques heures avant ce rassemblement régional du monde de la culture devant l'hôtel de ville de Rouen, la direction régionale des affaires culturelles de Normandie (la DRAC) annonçait dans un communiqué un plan de relance "pour soutenir l'ensemble du secteur culturel" avec des aides dont le montant "avoisine les 18 millions d'euros".  

Comme pour répondre aux manifestants rassemblés à Rouen, la DRAC détaille ces mesures et leur répartition qui se fera selon 5 priorités "pour orienter l’effort" :

Concernant la " reconquête de notre modèle de création et de diffusion artistique" voici les montants prévus en Normandie :

► La relance de la programmation du spectacle vivant hors musique

· Soutien à la production et à la diffusion de spectacles des labels et des réseaux en Normandie (619 400 €)

· L’accompagnement financier des équipes indépendantes les plus fragilisées par la crise (815 000 €)

· La mise en place de projets en coopération liés aux lieux intermédiaires et AFA non éligibles à d’autres dispositifs (195 600 €)
 

► La relance de la programmation du spectacle vivant musical :

· Assurer une permanence artistique sur les territoires et conforter l’emploi des artistes interprètes, en soutenant notamment les résidences (200 000 €)

· Soutenir les équipes d’artistes et les producteurs par des aides conjoncturelles en transformant ou en revisitant les formes de représentation habituelle par l’itinérance ou l’adaptation des spectacles à des lieux nouveaux (200 000 €)

· Soutenir les compositeurs et la création musicale en accompagnant les structures de création et de diffusion, les orchestres, les opéras, les salles de musiques actuelles, les conservatoires (400 000 €)

· Soutien aux projets liés aux tiers lieux et aux AFA portant des projets musicaux significatifs et fortement impactés par la crise (150 000 €)

( Détails de toutes les autres aides sur le site de la Drac Normandie)

Ces informations de la DRAC sur ce plan de relance ayant été communiquées juste avant le rassemblement de Rouen, on ne connait pas encore les réactions des membres du collectif organisateur.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture mouvement social économie social covid-19 société