A Rouen, les salles de sport ne sont pas autorisées à rouvrir

Publié le Mis à jour le

Suite à la fermeture des salles de sport à Rouen et dans la métropole jusqu'au 10 octobre 2020, des gérants avaient déposé un recours auprès du tribunal administratif pour pouvoir rouvrir, ils n'ont pas obtenu gain de cause, le tribuanl autorise par contre la diffusion de musique dans les bars.

Depuis le passage de Rouen et 19 communes de la Métropole Rouen Normandie en zone d'alerte renforcée le 23 septembre 2020, les salles de sport ont été fermées pour 15 jours. Elles sont considérées comme "des lieux de contamination importants". L'article 2 de l'arrêté préfectoral du 25 septembre 2020 détaille quelles structures et activités sportives sont concernées.


Des requêtes rejetées

7 salles de sport de Rouen et sa métropole ont déposé un recours devant le tribunal administratif contre cet article 2, afin de pouvoir rouvrir leurs salles de sport avant le 10 octobre 2020. Si les gérants de la ville de Rennes ont obtenu gain de cause, ce n'est pas le cas à Rouen. Le tribunal a rejeté leur requête ce jeudi 1er octobre, comme dans les autres villes de Lille, Bordeaux ou encore Nice.
 

On pensait vraiment être entendus, on tombe de haut sur cette décision. Nous sommes lésés par la situation, plusieurs communes à 10 km à la ronde gardent leurs salles de sport ouvertes, on déplace peut-être le problème. On est au pied du mur, la bataille continue "

Charles Bunel - Manager du club moving de Petit-Quevilly

 
durée de la vidéo: 00 min 35
Interview de Charles Bunel

Le gérant annonce vouloir continuer à se battre, "on va se fédérer avec d'autres clubs et aller jusqu'au conseil d'Etat." Une manifestation nationale est organisée le vendredi 2 octobre à Paris.

La musique dans les bars n'est plus interdite


La justice a suspendu jeudi l'interdiction de la "musique amplifiée" sur la voie publique et dans les bars de 19 communes de la métropole de Rouen, décidée par le préfet face au Covid-19. "La diffusion de musique dans un bar ou sur une voie publique n'est pas susceptible par elle-même ou en raison du comportement qu'elle induirait chez les auditeurs
de favoriser la propagation du virus
", a estimé le juge des référés du tribunal administratif de Rouen.
   
Le requérant, un exploitant d'un café de Rouen où se produisent des musiciens et chanteurs, demandait également au juge de suspendre la fermeture des bars dès 22H00, mais il est débouté sur ce point de l'arrêté.