• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Rouen : vaste opération de contrôles dans le quartier Saint Sever. 26 infractions pour travail dissimulé relevées

La rue Saint Sever à Rouen (Seine-maritime) où une partie des contrôle a été effectuée. / © M. Moiroud-Musillo / France 3 Normandie
La rue Saint Sever à Rouen (Seine-maritime) où une partie des contrôle a été effectuée. / © M. Moiroud-Musillo / France 3 Normandie

Durant 10 jours, divers organismes de l'Etat ont effectué des contrôles sanitaires et de sécurité dans une soixantaine de commerces de la rive gauche à Rouen. Près d'un tiers pourrait faire l'objet d'une fermeture administrative.

Par Marc Moiroud-Musillo

Du 10 au 20 décembre 2018, des commerces de la rue Saint-Sever et de la rue Lafayette ont été visés par des contrôles inopinés des services de l'Etat. 26 infractions ont été relevées pour travail dissimulé. Dix d'entre elles concernent des étrangers en situation irrégulière. 

Des représentants de la brigade des débits de boisson de la Sécurité urbaine de Rouen (Seine-Maritime), de la Police aux frontières, de la police municipale, de l'URSAAF, de la DIRRECTE, des douanes et des services des impôts ont visité une soixantaine de commerces de catégories très diverses (coiffeur, sandwicherie, magasin de téléphonie, bar, agence de voyage ou entreprise de travaux publics). 
 

De nombreuses infractions constatées


Si certains commerces n'avaient rien à se reprocher, d'autres ont cumulé les infractions. Parmi les plus fréquentes figurent des balances non contrôlées, le non-respect des températures de conservation d'aliments, une infraction aux conditions d'hygiène pour du stockage de viande, des défauts de contrat avec la SACEM pour des établissements diffusant de la musique, des infractions dans le registre du personnel, des pratiques commerciales trompeuses sur la qualité des alitements servis... Par ailleurs, de nombreuses boutiques n'affichaient pas la législation anti-tabac en vigueur. 

Mais le plus gros des infractions concerne l'emploi de personnes en travail dissimulé. Elles se montent à 26 au total. 

Les services de l'Etat ont rédigé leurs procès-verbaux qui ont été remis à la Préfecture de Seine-Maritime. Cette dernière pourrait ordonner une vingtaine de fermetures administratives (soit un commerce sur trois visité). 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Randonnée : à la découverte du sentier des anciens chasse marées

Les + Lus