Seine-Maritime : la préfecture autorise l'ouverture des commerces le dimanche en juillet

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet

Pour accompagner le report des soldes à l'été 2021, et pour relancer l'activité économique, les employeurs sont autorisés à faire travailler des salariés dans les commerces de détail les dimanches de juillet.

Pierre-André Durand, préfet de Normandie et de la Seine-Maritime, a répondu à la demande formulée fin juin par plusieurs organisations professionnelles qui souhaitaient que les commerces de détail puissent rester ouverts le dimanche au mois de juillet 2021, dans la foulée de l'allègement des mesures sanitaires.

L'objectif de l'ouverture des commerces tout le week-end est de permettre aux clients de profiter des soldes (dont la période a été décalée au début de l'été en raison de la crise sanitaire) en augmentant ainsi les plages horaires d'achat pour éviter des afflux et regroupements de personnes dans les magasins, et donc limiter la circulation du virus Covid-19, toujiurs présent en Normandie début juillet.

L'autre but de l'ouverture dominicale des commerces est d'accompagner le redémarrage de l'activité économique en permettant aux entreprises de commerce de détail d'augmenter leur chiffre d'affaires après des mois difficiles marqués par le confinement et des obligations de fermeture.

Dérogation et accord écrit des salariés

Pour répondre favorablement à cette  demande des professionnels du commerce, le préfet de la Seine-Maritime a pris un arrêté dérogatoire qui permet d’employer du personnel les dimanches 4, 11, 18 et 25 juillet 2021 dans les commerces de détail seinomarins.

Repos dominical : lire l'arrêté préfectoral (pdf)

La préfecture précise que "seuls les salariés volontaires ayant donné leur accord écrit pourront être employés", et que les heures travaillées "seront payées a minima avec une majoration de 100 %, sans préjudice d’un accord collectif plus favorable."