SNCF. Week-end de galère sur la ligne Paris - Rouen : "C'est écœurant, juste avant le 15 août"

Vous aviez peut-être prévu de vous rendre en Normandie à l'occasion du week-end prolongé du 15 août. Et avez peut-être constaté l'important allongement du temps de trajet entre Paris et Rouen. Bonne nouvelle : la situation devrait revenir à la normale dès aujourd'hui.

Des temps de trajet multipliés par trois, allant jusqu'à 4h30 pour un TER Paris - Val de Reuil, et des Intercités non disponibles à la réservation... Ce week-end a été marqué par d'importantes perturbations sur la ligne Paris - Rouen.

"Dès le vendredi, c'était une vraie galère, et les prix des TER étaient prohibitifs : plus de 50 euros l'aller pour faire Paris - Val de Reuil", déplore une usagère, qui a dû renoncer à se rendre en Normandie ce samedi, faute de moyens et de solutions. "Je n'ai pas eu d'autre choix que d'attendre dimanche et d'aller à Rouen, mais le trajet a duré 3 heures à cause d'un malaise voyageur."

C'est une accumulation, et il y a un vrai sujet de fond ! La SNCF sait bien que les gens vont faire le pont et que la Normandie c'est une grosse destination. C'est le plus gros week-end d'août, et on ne pouvait pas circuler. C'est écœurant, j'étais très saoulée !

Laurence

Usagère de la ligne Paris-Rouen

Prix élevés, temps de trajet rallongé, nombreuses correspondances mais aussi... Des trains indisponibles à la réservation, faute de place. La cause : des travaux qui durent depuis cinq semaines. 

Retour à la normale ce lundi

La SNCF, que nous avons contactée, précise que les perturbations étaient bel et bien liées aux travaux du projet Eole, le prolongement du RER E vers l'Ouest, qui a bloqué la circulation des trains en gare de Mantes-la-Jolie. "Certains trains sont passés par un itinéraire alternatif via Gisors, qui a engendré 20 à 30 minutes de temps de trajet supplémentaire. D'autres en ont emprunté un deuxième plus long", précise le service communication de la SNCF. 

Les travaux ont en revanche pris fin ce lundi 14 août. Le trafic devrait donc s'améliorer dès aujourd'hui, et la situation, revenir à la normale pour cette deuxième quinzaine d'août.

"Nous sommes bien conscients que le détournement et l'allongement du temps de parcours de ces dernières semaines n'est pas neutre pour les voyageurs, mais ils ont permis de mener à bien des travaux stratégiques", a quant à lui déclaré Vincent Palix, directeur territorial SNCF Réseau Normandie, dans un communiqué publié ce lundi, ajoutant que "durant toute cette opération, la régularité a été bonne sur le réseau normand [...] avec 20% de minutes de perdues en moins en juillet 2023 par rapport à juillet 2022".