Suite au couvre-feu imposé à Rouen, la foire Saint-Romain est annulée en 2020

La ville de Rouen et les forains ont dû se résoudre à annuler l'édition 2020 de la 2ème plus grande fête foraine de France. C'est la tristesse et l'inquiétude dans la famille des forains. 
 

Rouen -12 octobre 2020 : installation des premiers manèges de la foire Saint-Romain
Rouen -12 octobre 2020 : installation des premiers manèges de la foire Saint-Romain © Jérôme Bègue/ France Télévisions (image extraite d'une vidéo)
La plus importante fête foraine de France après celle de la foire du Trône n'aura pas lieu cette année. 

Lors d'une réunion tenue à l'Hotel de Ville le jeudi 15 octobre, les forains et la mairie de Rouen ont décidé en début de soirée d'annuler l'édition 2020 de la foire Saint-Romain suite au couvre-feu annoncé par Emmanuel Macron la veille. Dans 8 métropoles dont celle de Rouen, les Français seront tenus, sauf exceptions, de rester chez eux de 21h à 6h du matin pendant au moins 4 semaines. 

"Compte tenu du contexte sanitaire et des nouvelles mesures annoncées pour limiter la circulation du virus, les deux parties ont acté le fait que les condtions n'étaient plus réunies pour que la foire puisse se tenir dans de bonnes conditions", précise un communiqué de presse publié par la ville de Rouen et les représentants des forains le jeudi 16 octobre. 
 
 
Rouen : la tristesse et l'inquiétude des forains de la foire Saint-Romain

 La mairie demande une aide financière  

Le jeudi 15 octobre midi, Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen et président de la Métropole évoquait déjà les conséquences de ce couvre-feu pour la Saint-Romain :

"Il est possible, probable même, que ces mesures rendent la tenue de la Foire Saint-Romain inenvisageable, au plan sanitaire comme au plan économique".

"C’est pourquoi je demande au Gouvernement d’apporter une aide financière spécifique aux Forains, comme pour les autres commerçants durement éprouvés par la crise sanitaire."
durée de la vidéo: 03 min 22
VIDEO – Couvre-feu : la réaction Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen et président de la Métropole-Rouen-Normandie en direct dans le JT 12/13 du 15 octobre 2020 présenté par Magali Nicolin
"Si la situation sanitaire le permet, les conditions d'un report pourront être étudiées début 2021", ajoute le communiqué de presse. 

Retour sur un feuilleton qui dure depuis plusieurs semaines. 

2020 l'édition Covid  

Après les tensions et affrontements de 2015 et 2016 liés au difficile déménagement des quais rive gauche vers la presqu'île du bassin Saint-Gervais (à l'ouest du pont Flaubert et donc loin du centre-ville), après les Gilets jaunes de 2018 et les odeurs de Lubrizol en 2019, l'édition 2020 de la foire Saint-Romain reste suspendue aux mesures sanitaires de la pandémie du Coronavirus.

L'ARS indique le 13 octobre que la Seine-Maritime et particulièrement l'agglomération de Rouen est touchée par "un fort regain de la circulation de la Covid-19" et précise que tous les départements normands "présentent un taux supérieur au seuil d'alerte" (taux d'incidence et taux de positivité).

Une foire sous conditions

Le préfet de Seine-Maritime, Pierre-André Durand définit vendredi 9 octobre une liste de conditions pour que la Saint-Romain puisse avoir lieu.

Le lundi 12 octobre, les forains manifestent du Havre à Rouen et expriment leurs revendications au préfet. Ils ont jusqu'au mardi 13 octobre pour dire s'ils acceptent les conditions énoncées par le préfet.
 

Finalement ils acceptent une foire dans des conditions inédites :

Un espoir et une inconnue

La question de la jauge de 1000 visiteurs (c’est-à-dire l'obligation de compter en temps réel les personnes présentes sur la foire et bloquer l'entrée en cas de dépassement) reste en travers de la gorge des forains.

Ils affirment, calcul à l'appui qu'avec une jauge limitée à 1000, les 230 attractions tourneront à perte avec seulement 3 ou 4  personnes par manège.

Selon Charlotte Coutard, notre consœur de la radio France Bleu Normandie, les forains espèrent pouvoir d'ici le 23 octobre augmenter cette jauge de 1000 personnes présentes en même temps sur le site, suite, non pas à des négociations locales, mais à la rencontre lundi dernier à Paris avec le ministre en charge des petites et moyennes entreprises.

Restait une inconnue : les nouvelles mesures de "couvre-feu" annoncées mercredi 14 octobre à 20h par le président de la République. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
foire saint-romain fêtes locales foires événements sorties et loisirs coronavirus/covid-19 santé société