Tennis féminin : montée en gamme de l'Open Capfinances Rouen Métropole

Le tournoi de tennis féminin Open Capfinances change de catégorie, pour devenir le 3ème tournoi féminin de France, et le 1er sur terre battue indoor. Un niveau qui permettra d'attirer à Rouen des joueuses du Top 50 mondial, voire du Top 20.

Fierté ! L'annonce de la montée en gamme du tournoi féminin Capfinances de Rouen Métropole, de la catégorie WTA 125 à WTA 250, a réjoui tous les amateurs de tennis . L'Open de Rouen devient le 3ème tournoi féminin en France (après Roland Garros notamment), et le 1er tournoi féminin indoor. Avec une nouveauté à la clé, la surface sera dorénavant en terre battue, afin de s'inscrire dans la continuité du circuit. L'Open de Rouen deviendra le tournoi qui ouvre en Europe la saison sur terre battue, quelques semaines avant Roland Garros. Il devrait donc attirer des joueuses prestigieuses, soucieuses de gagner des points.
Pour cette première année, le tournoi se déroulera à Rouen du 13 au 21 avril 2024, quelques mois seulement après la compétition de 2023. Un défi à relever !

Rouen parmi les 50 villes du tennis mondial féminin

Le tournoi Open Capfinances gagne aussi des galons, après un "prize money" à 250 000 dollars, une somme multipliée par deux par rapport au tournoi précédent. La gagnante doublera aussi ses points, avec 280 points au classement mondial, contre 160 actuellement. Voilà de quoi attirer les meilleures joueuses du monde du Top 50, et pourquoi pas du Top 20.

Gaëtan Muller, le président de Sport Plus Conseil, la société organisatrice du tournoi, ne cache pas sa grande satisfaction. "La particularité, c'est la terre battue indoor, on n'est que deux au monde à le faire, Stuttggart et nous, donc c'est une vraie fierté !"

On a un vrai espoir de plateau beaucoup plus attractif. On espère vraiment jouer avec les 50 meilleures joueuses mondiales, voir quelques joueuses du Top 20. On passe sur un évènement planétaire, 10 millions de téléspectateurs, on rentre dans le Top 50 des évènements féminins mondiaux en sport. C'est une grande fierté !

Gaëtan Muller, président de Sport Plus Conseil

Une candidature qui a fait la différence

Charles Roche, le directeur de l'Open Capfinances Rouen Métropole, est convaincu que la candidature normande a fait la différence, grâce à son engagement pour un tennis responsable. "On est sur un marché mondial, avec de très grosses métropoles, voir mégalopoles qui concourent. Mais on avait une candidature sérieuse, on a fait deux belles éditions, on a un outil adéquat et un positionnement, pas seulement sportif, sur la femme, et sur des comportements à mettre en avant autour de l'éco responsabilité. Ce sont des choses qui ont joué en notre faveur. Il y avait une place à prendre et on l'a prise. Engagements pour le sport pour tous, pour l'écoresponsabilité et pour l'histoire du territoire".
Le tournoi permettra la promotion du tennis dans tous ses aspects, particulièrement le tennis féminin, mais aussi le tennis handicap et santé.

Un rayonnement mondial

Seulement quatre villes en France sont à ce niveau. "La meilleure joueuse du tournoi 125 ne pourrait peut-être pas rentrer dans le tableau final du tournoi 250, poursuit Charles Roche, il s'agit d'un rayonnement mondial, diffusé dans 70 pays dans le monde. Pour notre territoire, pour le tennis féminin, c'est vraiment une excellente nouvelle".
Rouen fera dorénavant jeu égal avec des villes comme Budapest ou Hong Kong, en figurant parmi les 50 évènements mondiaux de tennis. Le tournoi fera rayonner le département, la Métropole Rouennaise, et la Normandie.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité