Métropole Rouen-Normandie. Transition écologique, contournement, relance de l'Axe Seine : les grands projets pour 2021

Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen et président de la Métropole Rouen Normandie a présenté à la presse les grands dossiers qui, dans le contexte de la crise sanitaire débutée en 2020, vont marquer la nouvelle année.

5 Janvier 2021-  Conférence de presse au Hangar 108 de Rouen de Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen et président de la Métropole Rouen Normandie
5 Janvier 2021- Conférence de presse au Hangar 108 de Rouen de Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen et président de la Métropole Rouen Normandie © Richard Plumet / France Télévisions

C'est en "présentiel" sans écran interposé et sans les contraintes des visioconférences, mais en respectant les fameuses mesures barrières que Nicolas Mayer- Rossignol a reçu ce mardi matin (5 janvier 2021) la presse normande au Hangar 108 de Rouen, siège de la Métropole Rouen Normandie.

"2021 : une année d'incertitudes"

Après un rapide bilan des six premiers mois de mandat (marqués par une volonté de transparence, de réactivité et de solidarité) le maire de Rouen et président de la métropole  a évoqué les principaux dossiers et projets de 2021.

"Une année d'incertitudes" concernant la suite de la crise sanitaire mais "une année volontariste" en matière d'investissements pour soutenir l'emploi (avec des travaux publics), le commerce, les acteurs culturels et le monde associatif.

Les deux grands projets stratégiques de l'année 2021 étant la candidature de Rouen  comme capitale européenne de la culture en 2028 et la transition écologique et sociale.

Vaccins : "Il faut changer de braquet !"

Commentant la campagne de vaccination contre la Covid lancée par le gouvernement, Nicolas Mayer-Rossignol a déclaré qu'il faut "vacciner plus vite et plus fort". Faisant état de son expérience au début des années 2000 à l'agence européenne du médicament, Nicolas Mayer-Rossignol estime que la France doit et peut faire aussi bien que les autres pays européens.

Sur le plan local, il regrette ne pas avoir été associé à la campagne de vaccination et déplore que les services de l'Etat ne travaillent pas en concertation avec les collectivités locales.

VIDEO : Nicolas Mayer-Rossignol commente le lancement de la campagne de vaccination contre la Covid

Attractivité du territoire

Nicolas Mayer-Rossignol, mettant en application les projets annoncés dans son programme de campagne électorale, veut améliorer l'environnement et rendre l'agglomération de Rouen plus agréable à vivre pour ses habitants. Selon lui, la transition écologique est un facteur d'attractivité.

Parmi les actions envisagées, la lutte contre la pollution de l'air, la renaturation des centres villes, la rénovation énergétique des habitations anciennes, la valorisation des friches, l'accélération de la  dépollution des sols et la concrétisation des projets d'éco-quartiers.

Rouen le 5 Janvier 2021-   Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen et président de la Métropole Rouen Normandie face à la presse au Hangar 108 de Rouen
Rouen le 5 Janvier 2021- Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen et président de la Métropole Rouen Normandie face à la presse au Hangar 108 de Rouen © Richard Plumet / France Télévisions

Relance de l'Axe Seine

Initié il y a plus de dix ans au Havre, le projet de développement économique de la vallée de la Seine entre Paris et la mer va être relancé. "Rouen est au centre de cet axe et nous allons travailler avec un ancien Premier ministre qui a une certaine notoriété, Edouard Philippe, et la maire de Paris dont on connait la passion pour les projets environnementaux : Anne Hidalgo."

Une réunion des maires de Paris Rouen et Le Havre pour une première approche concrète de cette relance aura lieu à Rouen le 11 février 2021.

Moins de voitures

Autre dossier de 2021 : le développement des moyens de déplacements "doux" et des transports en commun.

C'est ainsi qu'un plan vélo sera initié avec la création de (vraies) pistes cyclables à l'échelle intercommunale, la mise en place de bornes de recharge, l'achat de milliers de vélos électriques (indispensables pour gravir les côtes) pour une offre nouvelle de location avec option d'achat. Sans oublier des abris sécurisés pour les vélos dans les parkings souterrains et une maison de la mobilité.

Toujours au chapitre transports, Nicolas Mayer-Rossignol a aussi annoncé une réflexion sur une meilleure utilisation du chemin de fer dans la métropole (tant fret que passagers), une étude pour des voies réservées aux bus et au co-voiturage sur l'A150 entre Barentin et Rouen, et une la poursuite de l'expérimentation des véhicules autonomes (débutée au Madrillet) dans le centre-ville de Rouen (un projet de "navettes "sur les voies TEOR est à l'étude).

Contournement Est de Rouen

Pendant plus de quinze minutes, le président de la métropole de Rouen-Normandie a détaillé, point par point, les raisons de son refus de soutenir la construction d'une autoroute payante reliant le nord de Rouen à la vallée de l'Andelle (Eure) et dont le coût  au kilomètre est estimé à 23 millions d'euros et qui est présentée par  ses partisans comme étant un moyen de désengorger la circulation automobile dans l'agglo de Rouen et éloigner les poids-lourds en transit.

Questionné sur la "pression" exercée sur la métropole, Nicolas Mayer-Rossignol a répondu que la Métropole se prononcera sur ce dossier quand elle le souhaitera et "qu'elle n'a pas à obéir au préfet dont elle n'a pas d'ordre à recevoir".

Il reste, a ajouté NMR, aux élus de la métropole à débattre sereinement et en connaissance de tous les éléments de ce dossier avant de voter. Par ailleurs le président de la métropole rouennaise a indiqué attendre d'avoir une discussion avec le ministre des transports : "J'aimerai un peu plus de clarté du gouvernement sur ce sujet" et "qu'on m'explique comment on peut à la fois lutter contre l'artificialisation des terres et supprimer 600 hectares…"

 

Janvier 2021- Affiche des voeux 2021 du maire de Rouen  et président de la métropole
Janvier 2021- Affiche des voeux 2021 du maire de Rouen et président de la métropole © Richard Plumet / France Télévisions

Elections régionales : "une union de la gauche indispensable face à l'extrême droite"

2021 est aussi l'année des élections et l'ancien président de la région Haute-Normandie qu'est Nicolas Mayer-Rossignol a confirmé que l'on savait fin 2020 : il ne sera pas candidat aux régionales. Ce qui ne l'empêche pas de suivre de très près cet enjeu électoral.

NMR, face à la montée de l'extrême droite et dans un contexte nouveau, a insisté sur un point : "la gauche doit être unie (avec les écologistes et les communistes) dès le premier tour. Si les listes sont séparées, elles seront derrière avec la possibilité d'une quadrangulaire au second tour et le risque que l'extrême droite gagne la région. Je ne veux pas prendre ce risque. Jamais ! "

Selon lui, Mélanie Boulanger (maire de Canteleu) est la candidate qui incarne le mieux le rassemblement pour "un projet à construire dès le départ avec nos alliés (EELV et PC), condition absolument nécessaire."

Quant aux élections départementales, Nicolas Mayer-Rossignol estime que le PS est en mesure de gagner en 2021 et indique au passage, évoquant la crise sanitaire, qu' "en  matière de solidarité, le département de Seine-Maritime pourrait faire plus !"

Nicolas Mayer-Rossignol invité de Dimanche en Politique sur France 3

Ces sujets seront développés à la télévision dimanche prochain 10 janvier 2021 à 11h30 puisque Nicolas Mayer-Rossignol est l'invité du magazine "Dimanche en politique" de France 3 Normandie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique environnement transports économie transition énergétique énergie écologie