Une coopérative à l'origine de la future ligne ferroviaire Lille - Nantes

Publié le Mis à jour le
Écrit par J.H
© Nicolas Chigot - France Télévisions

L'Autorité de régulation des transports a donné son feu vert jeudi 30 décembre 2021 à la coopérative Railcoop pour exploiter six lignes ferroviaires dont Lille-Nantes.

Cette ligne Lille-Nantes desservirait plusieurs gares normandes telles que celles de Rouen, Caen, Saint-Lô, entre autres avec deux allers-retours quotidiens envisagés  pour un temps de trajet total de plus de 9 heures.

Cette nouvelle ligne s'ajouterait aux deux autres qui passeront par la Normandie et pour lesquelles l'Autorité de régulation des transports a déjà donné une autorisation. Il s'agit de la ligne Massy-Brest avec des arrêts notamment à Evreux, Caen et Coutances  et de la ligne Toulouse-Caen avec des arrêts notamment à Alençon et Argentan.

En revanche, aucune date n'est annoncée pour l'ouverture de ces lignes. Railcoop est en train d'étudier quelles lignes sont à lancer en priorité et son Conseil d'Administration devrait les dévoiler d'ici mars prochain.

Railcoop première coopérative ferroviaire citoyenne de France

A l'origine de ces nouvelles lignes, la coopérative Railcoop qui veut relancer le ferroviaire. La coopérative est née en 2019 grâce à un groupe de copains du Lot qui font le pari de remettre en service quelques-unes de ces petites lignes qui maillaient le territoire de l’Hexagone et qui ne sont plus desservies.

Aujourd'hui, Railcoop, une coopérative d’intérêt collectif (SCIC), réunit 11.000 sociétaires: particuliers, entreprises ou collectivités locales (départements communautés de communes, mairies et même la région Grand Est). Il existe même des sociétaires à l'étranger. Le plus éloigné est japonais. 

En achetant 100 euros sa part, chaque sociétaire devient actionnaire à égalité avec les autres. L'objectif étant de redynamiser des territoires ruraux en impliquant les usagers, l'idée de coopérative était la plus adaptée.

Reste que le pari économique n'est pas simple. Si la SNCF a fermé les petites lignes, c'est parce qu'elles n'étaient plus rentables.

Railcoop fait pourtant le pari que notre époque est propice à la relance du rail.

On parle de plus en plus du train. On relance des trains de nuit, la SNCF va remettre des lignes plus lentes et moins chères que les TGV qui vont être exploitées en parallèle des lignes à grande vitesse comme un Paris-Lyon-Marseille. En Allemagne, on a rénové des lignes, on y a remis des trains neufs et les voyageurs sont revenus. A l'heure, où l'urgence climatique est au coeur des préoccupations, les gens sont prêts à délaisser leur voiture et revenir au train.

Ludovic Grandjacques, chargé du processus capacitaire, Railcoop

Les usagers d'aujourd'hui seraient donc prêts à prendre plus de temps pour un trajet s'ils coûtent moins cher. Et ces nouvelles lignes éviteraient les changements de train ou de gare en passant par Paris.

Par exemple, Le Lille - Nantes permettrait d'aller de Rouen à Rennes directement sans avoir à passer par Paris, changer de gare et prendre un TGV Paris-Rennes plus coûteux.

Une ligne fret déjà lancée

 

Railcoop fait déjà circuler des trains de marchandises entre Toulouse et Capdenac-Gare dans l'Aveyron depuis la mi novembre. La liaison est actuellement bihebdomadaire. Elle sera quotidienne à compter de mars 2022. Il s’agit pour le moment de transporter du fret palettisé.

Les wagons sont d'occasion (ils ont une une vingtaine d'années) et ont été rénovés. Le matériel d'occasion permet un coût moindre et répond également à une démarche éco-responsable. 

 

Cette ligne fret est un prélude à une première ligne voyageurs qui devrait voir le jour en 2023 entre Lyon et Bordeaux avec 3 allers-retours quotidiens. Cette ligne a été fermée par la SNCF il y a 7 ans.

Des lignes étudiées par les sociétaires de Railcoop

Les projets de ligne sont étudiés en amont dans des groupes de réflexion constitués de sociétaires de Railcoop.

Ces lignes sont pensées en fonction de la démographie, de l'attractivité touristique et économique et de la non concurrence avec des lignes SNCF existantes. D'autres critères peuvent être pris en compte. C'est le cas de la future ligne Bordeaux - Lyon. Il existe deux importantes pistes cyclables à Bordeaux et à Lyon. On pourra donc mettre son vélo à bord du train pour les rejoindre.

Ludovic Grandjacques, chargé du processus capacitaire, Railcoop

Parallèlement à Railcoop, de nombreux projets émergent depuis quelques mois notamment de militants du développement du train.

Ces nouveaux acteurs du rail arrivent sur le marché depuis la fin du monopole de la SNCF dans le transport intérieur de passagers.

Depuis fin 2020, toute entreprise ferroviaire peut proposer une offre commerciale « voyageurs » sur les rails français.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.