VIDÉO. Armada de Rouen 2023 : revivez l’arrivée des bateaux avec nos magnifiques images de drone

durée de la vidéo : 00h00mn53s
Armada de Rouen 2023 : revivez l’arrivée des bateaux et leur passage sous le pont Flaubert avec nos magnifiques images de drone. ©France 3 Normandie

Les quais de Seine rouennais sont noirs de monde depuis l'arrivée des premiers voiliers. La fête bat son plein et les derniers navires continuent d'entrer au port. Le Cuauhtemoc a passé le pont Flaubert en faisant retentir ses traditionnels coups de canon, sous les applaudissements du public. Avant lui, le Morgenster, Le Français, La Recouvrance et bien d'autres ont été salués par la foule venue assister à la levée du 6e pont.

La huitième édition de l'Armada de Rouen se déroule sous le soleil. La majorité des navires est arrivée entre mercredi et jeudi. Place au public, qui peut désormais les découvrir de plus près, sur les quais.

L'Armada 2023, c'est parti ! Pas moins de 16 bateaux sont arrivés à Rouen mercredi 07 juin. ©France Télévisions

Quarante-cinq navires, quatorze bateaux promenade et restaurants et 5.000 marins seront les attractions principales de plusieurs millions de visiteurs. Sur les quais, des queues, où se mêlent touristes étrangers, personnes âgées et écoliers, se forment pour accéder aux bateaux. Sont présents les navires emblématiques comme les trois mâts Belem (France), Cuauhtémoc (Mexique) ou Dar Mlodziezy (Pologne). L'Armada propose aussi pendant dix jours des concerts et des feux d'artifice quotidiens, la messe des marins (11 juin) et des conférences organisées par Sorbonne Université sur "les sciences de l'océan" à l’occasion de la Journée mondiale des océans (8 juin).

La grande parade des voiliers marquera la fin des festivités les 17 et 18 juin avec la descente de la Seine en procession sur les méandres du fleuve jusqu'à lamer avec leurs équipages debout dans la mâture. Créée en 1989 sous le nom de "Voiles de la liberté" pour commémorer le bicentenaire de la Révolution française, l'Armada a été rebaptisée en 1994 pour les commémorations du cinquantième anniversaire du Débarquement allié en Normandie. La dernière édition de l'événement, devenu quadriennal, en 2019, a accueilli quatre millions de visiteurs.

Le Jacques Oudart Fourmentin doit de son côté accoster dans la nuit du 15 au 16 juin, mais son heure d’arrivée n’est pas encore connue.

Concernant leurs départs, une grande majorité des bateaux doit partir le 18 juin, lors de la Grande Parade. Mais certains quitteront Rouen un peu plus tôt. Il s'agit de Crocus (11 juin), Lobelia (11 juin), Urania (11 juin), Canopée (12 juin) et Atlantis (13 juin).

Les bateaux déjà arrivés à Rouen pour l'Armada 

La Santa Maria Manuela, El Capitan Miranda, Urania, Dar Mlodziezy, Morgenster, Le Français, La Recouvrance, JR Tolkien, Atlantis, Joanna Saturna, l'Etoile, L’Intrépide, La Nébuleuse, Etoile Molène, Le Renard et le Cuauhtemoc sont arrivés jeudi.

Les Vera Cruz, Shtandart, El Galeon, Charles Marie, Tante Fine, Bel Espoir II, Marité, Etoile du Roy, Thalassa, Atyla, Ring Andersen, Crocus Lobelia, Flamant, Nao Victoria, Hydrograaf et Statsraad Lehmkhul sont arrivés mercredi. 

La Canopée est arrivée mardi en fin d'après-midi. L’impressionnant cargo qui transporte la fusée Ariane était le seul navire à entrer à Rouen ce jour-là/