• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le voleur sévissait dans les couloirs du CHU de Rouen

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Un homme a été arrêté au centre hospitalier universitaire Charles Nicolle de Rouen après avoir été retrouvé en possession d'objets volés à des patients

Par Richard Plumet

C'est parce qu'il rôdait dans les couloirs de l'hôpital de Rouen que les agents hospitaliers ont été intrigués par le comportement de ce drôle de visiteur passant de service en service.
Une attitude si suspecte que finalement, en milieu d'après-midi de ce dimanche (11 février 2018), le personnel a signalé les allées et venues de cet homme au service de sécurité de l'établissement.  

Des agents de médiation sont alors partis à la recherche du rôdeur. Repéré à l'anneau central du CHU, puis interpellé, l'homme a spontanément donné aux médiateurs un téléphone portable et un chargeur en disant qu'il venait de les voler. Appelée par la direction du centre hospitalier, la police est rapidement arrivée sur place pour prendre en charge le suspect.

Sur lui, en plus du téléphone Samsung Galaxy S3 et de son chargeur, l'équipage de Police-Secours trouve une tablette Boulanger et une montre Lip.

Interrogé, le voleur explique s'être servi du smartphone pour tenter d'utiliser la carte bancaire d'un patient pour des achats en ligne. Pour cela il a envoyé un message à l'épouse du  propriétaire du téléphone volé en se faisant passer pour le malade hospitalisé : "Peux-tu m'envoyer le code et les 16 chiffres de la carte bleue ? "
Heureusement, la manœuvre n'a pas abouti...

Prévenues, plusieurs personnes, victimes de vol, ont exprimé leur volonté de déposer plainte.
Mais au moment d'être emmené à l'hôtel de police,  le "rat d'hôpital" s'énerve, crie et se cogne la tête contre les murs. Il dit avoir pris des médicaments et n'être pas dans un état normal…

Le coup de la chaussette

Le contrôle de son identité, révèle que cet habitant de Darnétal âgé de 38 ans n'est pas un inconnu.  Habitué des HP (hôtel de police et hôpital psychiatrique) il a déjà fait parler de lui ces derniers mois.
C'est lui, qui le mois dernier, une fois en garde à vue après un cambriolage commis près de Rouen (où venu en scooter il avait oublié son casque) avait tenté de se suicider en avalant… une chaussette !

► Lire notre article publié le 23 janvier :

Le coup du papier toilette

Et c'est le même homme qui, le mois précédent, le 26 décembre 2017, avait été interpellé  à minuit et quart à Darnétal en train de pousser un scooter (volé) encore équipé de son antivol. Un peu plus tard dans la nuit, lors de sa garde à vue à l'hôtel de police de Rouen, il avait ingurgité une très grosse quantité de papier toilette ; à tel point qu'il avait failli s'étouffer.

Il avait été pris en charge par les pompiers et le  SAMU et transféré… au CHU de Rouen.

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus