Témoignage coronavirus : le confinement d'une famille (très !) nombreuse en Normandie

Avec 4 filles et 3 garçons, la famille pose au grand complet lors d'une excursion organisée ... avant le confinement ! / © Famille Masset
Avec 4 filles et 3 garçons, la famille pose au grand complet lors d'une excursion organisée ... avant le confinement ! / © Famille Masset

Comme partout depuis la fermeture des écoles, les familles normandes s'organisent pour rythmer les jours malgré le confinement. A Yvetot, la vice-présidente du conseil départemental et candidate aux municipales est également mère de 7 enfants ... une famille nombreuse à gérer 24h sur 24.

Par Véronique Arnould

Ils s'appellent Claire, Mathilde, Jacques, Luc, Gustave, Zélie et Adèle. Ils sont âgés de 3 à 14 ans, ils sont frères et soeurs et vivent tous ensemble ce confinement inédit.

Dans la famille Masset ... je demande 


Les parents : ils exercent tous les deux une profession en tant qu'indépendant, à laquelle s'ajoute pour Charlotte, une carrière politique. Candidate lors des municipales d'Yvetot en mars 2020 (liste divers-droite) elle a obtenu près de 30 % des voix au 1er tour. C'est le maire sortant, Emile Canu, qui a été élu dès le 1er tour. A 39 ans, elle est également vice-psdte au conseil départemental de Seine-Maritime, en charge des finances et du domaine départemental.

Mon mari travaille dans l'événementiel, nous prenons seulement des vacances tous ensemble à la Toussaint et en Frévrier. Nous retrouver tous les 9 à la maison, avec le soleil, c'est un vrai moment familial. En plus, on a de la place, on est bien équipés et les enfants sont habitués à être autonomes, donc ce n'est pas le branle-bas de combat ! Charlotte Masset, mère de famille.

La famille Masset au grand complet, avant le confinement. Les 7 enfants, ou presque, déjà en selle, pour une ballade tous ensemble. / © Famille Masset
La famille Masset au grand complet, avant le confinement. Les 7 enfants, ou presque, déjà en selle, pour une ballade tous ensemble. / © Famille Masset


Une tribu plutôt autonome

Les 7 enfants, 4 filles et 3 garçons, s'organisent donc pour suivre leurs cours à distance, sauf pour Adèle, 3 ans, qui n'est pas encore scolarisée ! Les plus jeunes ont mis leur bureau dans le salon pour travailler ensemble, et les parents alternent leur temps de télé-travail pour être également présents à leurs côtés.

Il faut toujours un adulte, ils peuvent nous poser des questions et avoir besoin de nous. Moi, je m'en occupe le matin, je fais l'école, la cuisine, les lessives, je m'occupe de la vie de la maison, d'habitude nous avons une personne qui fait ça, mais elle est en confinement.

Confinement d'une famille (très !) nombreuse en Normandie
4 fille + 3 garçons = 7 enfants à gérer pendant tout le temps du confinement. Une famille normande s'est organisée pour apaiser les tensions et occuper toute la tribu pendant les jours de confinement.


Un rythme calqué sur la "vraie vie"


Pendant la semaine, la famille adopte exactement le même rythme que la vie d'avant le confinement. Les 7 enfants bénéficient de 15 minutes de détente avant le début des devoirs à 8H30. Une récré est organisée à10H00, le repas vers 12H00 .... et ainsi de suite. Les après-midis sont plutôt dédiées aux activités, jeux, sport selon les affinités !

Et pour casser un peu le rythme semaine et week-end, nous proposons à chacun en fin de semaine de parler d'un livre, d'un film, d'une musique qui lui tient particulièrement à coeur. C'est important de modifier un peu le planning pour ne pas les lasser, surtout si le confinement doit durer plus longtemps.


Un conseil de famille nombreuse ?

Pour apaiser les tensions quand tous les 9 vivent ensemble, chaque soir, après le diner, chacun peut faire part de ses probèmes ou des tensions ressenties.

Pendant la journée, un des enfants peut prendre le feutre d'un autre, il peut y avoir des disputes, des tensions ... le fait d'en parler ensemble permet de repartir le lendemain sur de bonnes bases. Les parents doivent essayer de garder un petit moment pour eux, et pour tenir longtemps ... adopter un rythme monacal avec de bonnes nuits de sommeil !


Cette mère de famille est aussi consciente qu'avec de la place et un jardin, le confinement est bien plus simple à vivre, surtout quand on est réunis à 9 du matin au soir.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus