• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le Stade Malherbe de Caen dément tout trucage lors du match face à Angers en Ligue 1

Les joueurs de Caen et d'Angers à l'issue du match perdu par le club normand le 13 avril 2019. / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Les joueurs de Caen et d'Angers à l'issue du match perdu par le club normand le 13 avril 2019. / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Le président de l'En Avant Guingamp accuse des joueurs de Caen et d'Angers d'avoir voulu truquer le match entre les deux équipes le 13 avril. 

Par Camille Belsoeur

Tout est parti d'un coup de fil passé à la Ligue de Football Professionnelle (LFP) par Bertrand Desplat, le président du club de l'En Avant Guigamp, à la lutte avec Caen pour le maintien en Ligue 1. Avant le match entre Caen et Angers, samedi 13 avril, Bertrand Desplat prévient l'instance fédérale que des rumeurs font état d'un possible arrangement entre les deux clubs. Selon le journal sportif L'Equipe, ce sont des joueurs du club breton qui auraient rapporté à leur président des propos de joueurs angevins qui évoquaient un trucage du match. 

Aucun autre élément tangible n'a été avancé par Bertrand Desplat qui a déclaré à L'Equipe :

"Mon joueur m'a dit des choses qui m'ont paru étranges donc j'ai alerté la Ligue, l'autorité de tutelle dont un des rôles et de s'assurer de l'équité sportive, et en particulier en cette fin de saison. J'ai été respectueux des institutions et je pense que tous les présidents devraient le faire. Je n'ai dénoncé personne, je n'ai accusé personne", dit le président de l'En avant Guingamp.

Caen dénonce des "jeux de coulisses"

Le Stade Malherbe de Caen n'a lui pas tardé à réagir à ces accusations par le biais d'un communiqué dans lequel le club normand dénonce des "jeux de coulisses".

"La commission de discipline de la LFP s’est saisie de l’enquête qui devra déterminer dans quel intérêt l’EA Guingamp a appelé la LFP en amont du match SM Caen / Angers SCO. Le Stade Malherbe Caen déplore ces jeux de coulisse, dont il se passerait volontiers, pour se focaliser sur les moyens à mettre en œuvre et continuer de se battre pour son maintien en Ligue 1 Conforama dans cette fin de saison", s'exprime le club caennais sur son site web.

Le Club d'Angers, qui a remporté ce match sur le score d'un but à zéro a également rejeté les soupçons du président de Guingamp. "Les accusations portées par Bertrand Desplat (...) sont inacceptables, elles remettent en cause l’intégrité du club et jettent le discrédit sur l'ensemble du football français", indique le club angevin.

Sur le plan sportif, cette défaite face à Angers dessert les intérêts de Caen dans la course au maintien, puisque Guingamp est passé devant le club breton à la faveur d'un match nul face à Strasbourg (3-3). 

Sur le même sujet

Des entreprises présentes à l'Armada Business Club

Les + Lus