Coupe de France: un PSG diminué face à Avranches ?

Thiago Silva ne fera pas le déplacement en Normandie / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Thiago Silva ne fera pas le déplacement en Normandie / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Les petits poucets de la Coupe de France affrontent ce mercredi soir l'ogre du PSG à l'occasion d'un quart de finale historique. Le club de la capitale sera privé de certains de ses joueurs.

Par CM avec AFP

C'est un PSG privé de certains de ses joueurs, et notamment de sa charnière centrale, qui débarquera au stade d'Ornano ce mercredi à Avranches. Ne pas y voir une volonté du club de la capitale de sousestimer le petit poucet normand. "L'US Avranches mérite de se trouver en quart de finale de la Coupe de France. On respecte cette équipe, comme toutes les autres équipes", a déclaré en conférence de presse l'entraîneur parisien Unai Emery, qui a fait visionner à ses joueurs des vidéos de l'équipe du sud-Manche pour préparer la rencontre.

Ce mercredi, le PSG sera privé des Brésiliens Thiago Silva et Marquinhos, tous deux blessés. A l'infirmerie également l'internattional polonais Grzegorz Krychowiak. Seule l'absence de l'Argentin Angel Di Maria n'a pas été expliquée. Dans les buts, Alphonse Aréola, qui a perdu sa place au profit de l'Allemand Kevin Trapp, pourrait bien retrouver du temps de jeu contre les Normands. Le jeune gardien français avait disputé les 16e et 8e de finale de Coupe de France du PSG, alors que son dernier match de Ligue 1 remonte à la 24e journée début février.

"On est dans une logique de rêve"


Côté normand, on a choisi d'aborder le match sans se mettre la pression. "C'est un match très facile à préparer parce qu'on est pas dans une logique sportive, on n'est pas dans une logique tactique, on n'est pas dans une logique d'enjeu sportif", explique l'entraîneur de l'US Avranches, Damien Ott, "on est dans une logique de rêve et ça c'est fabuleux. On est dans une logique: les gars, on va vivre un moment exceptionnel, profitez en au maximum".

Et rien n'empêche de croire aux rêves. On peut être un petit Poucet et viser haut. "On a éliminé au dernier tour la capitale de l'Europe, Strasbourg. Là, ce n'est que la capitale de la France. On peut tout faire", affirme Gilbert Guérin, président de l'US Avranches, "On restera une ville de 7800 habitants mais on se rappelle que la dernière ville qui a battu Paris en championnat c'est Guingamp, ville de 7800 habitants également". Rêver sans se mettre la pression. "Plus on joue libéré, plus on a de chance de faire bonne figure", juge Sylvestre Guyonnet, milieu de terrain.

Pour se préparer dans pression à cette rencontre historique, c'est à vélo que l'entraîneur de l'US Avranches a souhaite faire la route pour Caen. Une centaine de kilomètres qu'il a effectués aux côté du maire d'Avranches, David Nicolas.


Damien Ott, sera l'invité de votre édition régionale ce mardi soir en direct du stade d'Ornano.

Reportage de A. Vernon et A. Zouioueche
Intervenants:
- Damien Ott, entraîneur de l'US Avranches
- Gilbert Guérin, président de l'US Avranches
- Sylvestre Guyonnet, milieu de terrain de l'US Avranches
- Yamadou Fofana, défenseur de l'US Avranches

Coupe de France: Avranches, jusqu'au bout du rêve
Les petits poucets de la Coupe de France affrontent ce mercredi soir l'ogre du PSG à l'occasion d'un quart de finale historique pour le club de la Manche. Pour les Normands, pas question de se mettre la pression. Juste prendre du plaisir.

 

Sur le même sujet

Des haies utiles à la faune et aux chasseurs

Près de chez vous

Les + Lus