La vidéo du maire de Mortain-Bocage fera-t-elle venir un médecin ?

© PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP
© PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP

Le Mortanais vante sa modernité et utilise les moyens numériques pour le faire savoir. Objectif : attirer des médecins dans ce territoire qui va voir partir en retraite deux médecins.

Par Pauline Latrouitte

Dans ce clip de 2'30, tout a été soigneusement illustré pour attirer la perle rare en milieu rural, à savoir un médecin. Le maire, Hervé Desserouer, balaie de la main tous les clichés.

A l'isolement, il répond : "Vous serez pionnier dans la télé-médecine, vous interviendrez dans le cadre de notre hôpital local, vous serez acteur du pôle de santé ambulatoire".
Arrièrée la campagne ? : "En 2019, nous aurons déployé la fibre-optique (...) L'activité économique est portée par de jeunes starts-up et un groupe installé depuis longtemps" (Acome ndlr)
Y'a que des vaches, à la campagne ? : "Il y a aussi un lycée, une école de musique, un spa, un karting, un centre équestre, une piscine ..."


 
la vidéo de Hervé Desserouer maire de Mortain-Bocage (Manche) pour attirer les médecins

Médecins, emplois : Il y a urgence !

Dans ce territoire de 3200 habitants, quatre docteurs soignent la population. Deux d'entre eux vont partir à la retraite. Pour l'instant (jeudi matin), la vidéo a été vue 14 687 fois. Elle a été publiée sur Facebook et va être relayée sur les sites spécialisés, comme les universités de médecine. 

Mais monsieur le maire ne s'arrête pas là. "Plus de 1000 postes sont à pourvoir dans l'agglomération et nous sommes prêts à les former.", insiste le maire qui va publier une deuxième vidéo, axée sur l'attractivité du Mortanais. Si vous êtes informaticiens, si vous voulez travailler dans le bâtiment, le bois, des entreprises ont besoin de vous.

L'exemple de Barneville-Carteret a porté ses fruits

A Barneville-Carteret, le maire Pierre Géhanne avait fait très fort, en août 2018 : "Je mets à disposition mon bateau, je leur fournis un logement et s’il le faut, je les inviterai une fois par mois au restaurant (étoilé) La Marine".

Résultat concluant : Une médecin espagnole est arrivée dans la commune en décembre : "avec ses deux enfants, un à l'école et l'autre au collège. Tout le monde est content : la mairie, les patients et les confrères. Les médecins qui devaient d'ailleurs partir en retraite vont finalement rester . L'équipe est au complet".

Le docteur Carmen Badilla reçoit 25 patients par jour en moyenne, contre 6 ou 7 en Espagne. Va-t-elle utiliser le bateau de monsieur le maire comme il lui avait gentiment proposé dans l'annonce ? "Elle ne fait pas de bateau, mais elle occupe le logement et je vais bientôt l'inviter à la Marine quand le restaurant va rouvrir.".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Rallye automobile Père et fille (25'40) Vachement Normand - octobre 2019

Les + Lus