Tourisme. Quand les Américains peuvent (re)débarquer en Normandie

Le 16 juin, L’union européenne a donné son feu vert à l'ajout des Etats-Unis à la liste des pays dont les voyageurs, même non vaccinés contre la Covid-19, peuvent être admis dans l'UE. Une nouvelle reçue avec beaucoup d’optimisme en Normandie, cette terre si chère aux Américains.

Les Américains vont pouvoir revenir faire du tourisme en Normandie cet été et visiter le cimetière de Colleville-sur-Mer.
Les Américains vont pouvoir revenir faire du tourisme en Normandie cet été et visiter le cimetière de Colleville-sur-Mer. © Gaël Dupret - MaxPPP

Via la voix de ses vingt-sept ambassadeurs, l'UE a donné son feu vert à l'ajout des Etats-Unis à la liste des pays et territoires dont les voyageurs, même non vaccinés contre la Covid-19, peuvent être admis dans l'Europe des 27

"C’est une très bonne nouvelle, c’est cool !". Rima Hébert peut avoir le sourire. La propriétaire de l’hôtel Villa Lara à Bayeux le constate déjà : "ça frémit". Son établissement fréquenté à 90% par des Américains va pouvoir reprendre vie.

Attention, les Américains ne vont pas arriver comme cela, du jour au lendemain. Pour ce type de voyage, ils ne s’y prennent pas à la dernière minute, mais nous avons des réservations. Ça s’annonce bien pour les mois de septembre et octobre, même si, il faut bien l’avouer, l’annonce ne provoque pas un raz-de-marée.

Rima Hébert, directrice de l'hôtel Villa Lara à Bayeux

Son hôtel haut de gamme vient de rouvrir, et quelques américains sont déjà là : "On en a cinq ! Des aventuriers pour certains, des personnes vaccinées qui ont tenté de voyager malgré tout depuis la réouverture des frontières le 9 juin dernier. Nous avons eu également un vétéran qui est arrivé juste avant les commémorations du D-Day en Normandie, mais pour cela, il a dû bénéficier d’autorisations spéciales". Cinq Américains présents pour trente-deux chambres… Effectivement, le chemin est encore long avant un retour à la normale.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Villa Lara Hotel Bayeux***** (@villalarahotelbayeux)

Des prémices de reprise ressentis également à Port en Bessin

Avec ses cinq étoiles, le château La Chenevière est un hôtel particulièrement prisé par la clientèle venue d’outre-Atlantique. Elle représente entre 70 et 75% de l’activité. Si les Français, et plus particulièrement les parisiens, ont pallié l’absence des Américains dans une bien moindre mesure, "nous sommes optimistes pour la fin de l’été" confie la directrice d’exploitation Elise Jougounoux.

Le téléphone ne sonne pas toutes les dix minutes, mais nous avons déjà quelques réservations pour cet été, et les agents de voyage nous sollicitent. L’arrière-saison devrait être bonne, et 2022 sera une très belle année pour nous.

Elise Jougounoux, directrice d'exploitation de La Chenevière

.

 

Le tourisme de Mémoire va reprendre des couleurs

Evidemment, sur cette terre normande chargée d’histoire, nombreux sont les Américains à venir chaque année se recueillir sur les plages et les sites emblématiques du débarquement. Ils peuvent bénéficier des services de deux guides locaux qui ont créé leur société Normandy Discovery Tours.

Le Cimetière américain de Colleville-sur-Mer est un passage obligé pour les touristes des Etats-Unis venant en Normandie.
Le Cimetière américain de Colleville-sur-Mer est un passage obligé pour les touristes des Etats-Unis venant en Normandie. © Franck LALLEMAND - MaxPPP

Thomas Voisin leur propose des visites en van, de Sainte Mère Eglise à Bayeux, en passant par le cimetière américain de Colleville sur Mer. "80% des clients de cette prestation sont Américains. Alors forcément, l’annonce de leur retour possible me réjouit. Mais ce sera quitte ou double ! Si des contraintes sanitaires devaient être réappliquées en France, notamment pour les restaurants, les touristes ne viendraient pas".

Thomas Voisin vient d’accueillir une famille américaine pour une petite virée historique. "Mes premiers Américains depuis bien longtemps ! C’est bien. Mais, je reste encore dans le flou, je navigue à vue. Je n’ai pas encore de réservations pour le mois de juillet. Ça viendra, je l’espère".

Retour des stars à Deauville ?

Le retour des Américains en Europe et en France pourrait-il chambouler l’organisation du 47e festival du cinéma américain de Deauville ? Si l’an dernier, la configuration de cette grande fête du septième art "made in USA" s’était adaptée à la situation sanitaire, cette annonce inspire à Philippe Augier, le maire de la cité balnéaire, une réponse toute normande : "C’est une très bonne nouvelle pour le festival, mais ça me parait dingue que nous laissions entrer sur le territoire des personnes non vaccinées. Je suis vraiment surpris". 

L'actrice Kirsten Stewart est la dernière stars hollywoodienne à être venue au Festival du Film américain de Deauville, en 2019.
L'actrice Kirsten Stewart est la dernière stars hollywoodienne à être venue au Festival du Film américain de Deauville, en 2019. © Daniel FOURAY, MaxPPP

L’an passé, des visioconférences avaient permis aux stars restées aux Etats Unis de maintenir le "contact" avec les festivaliers. Pour cette 47e édition, soixante-dix films américains seront présentés. Les invités seront-ils en Normandie ? "en présentiel ?" selon la nouvelle expression consacrée. Son directeur, Bruno Barde, n’était pas joignable aujourd’hui.

Tapis rouge, planches, cabines… 2021 pourrait bien marquer le retour aux traditions du célèbre festival avec sa pluie d’étoiles.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie tourisme économie débarquement dday festival de deauville cinéma culture transports europe politique