Tréport : le festival des Villes sœurs met à l’honneur les métiers méconnus du cinéma

Cette année, huit films sont en compétition du 1er jusqu’au 4 octobre au festival Lybo. Les costumes et les maquillages seront particulièrement scrutés par le jury. Cette année, la présidente n'est autre que Lio !
 
Lio sera la présidente du festival des Villes sœurs
Lio sera la présidente du festival des Villes sœurs
Ce sont des savoir-faire exceptionnels qui se transmettent de génération en génération mais qui restent dans l’ombre. Costume, maquillage, coiffure, ces expertises sont mises en valeur du 1er jusqu’au 4 octobre au festival des Villes sœurs entre le Tréport et Mers-les-Bains.

Les huit films en compétition font ainsi la part belle aux costumes et au maquillage comme le western franco-canadien « L’état sauvage » qui se déroule en pleine guerre de Sécession aux Etats-Unis ou le film fantastique « Une sirène à Paris ».

Plus connue pour ses tubes « Banana Split » ou « Les brunes ne comptent pas pour des prunes », la présidente du jury, Lio, a joué également dans une trentaine de films au cinéma et à la télévision. Elle a notamment été dirigée par Lelouch dans « Itinéraire d’un enfant gâté » aux côtés de Jean-Paul Belmondo et Michel Blanc et par Yolande Moreau dans « Henri ».

"Une une seconde peau »

Pour la comédienne, la mise en scène est fondamentale. « Le costume je le mets en dernier lieu, c’est à ce moment-là que j’endosse une seconde peau (…). Le maquillage, la coiffure, c’est la même chose, ça participe à ce moment avant le tournage. On ne dit pas encore « action » mais c’est là où surgit la personne à interpréter, c’est un passage presque magique ». 
Les huit films en compétition font ainsi la part belle aux costumes et au maquillage
Les huit films en compétition font ainsi la part belle aux costumes et au maquillage
En plus des projections de films diffusées soit au cinéma Joa Casino, au Tréport ou dans la salle Gérard Philippe, à Mers-les-Bains, une exposition de costumes est organisée au manoir de Briançon à Crier-sur-Mer. Le public peut découvrir notamment  des habits du film « La Princesse Montpensier », « Orgueils et préjugés », ainsi que le fameux costume belge de Louis Funès – dans « Les gendarmes de Saint-Tropez ».

Et pour les passionnés d’effets spéciaux, la maquilleuse Emeline Béranger pourra vous apprendre le samedi 3 octobre à créer une fausse blessure et du faux sang.

Reportage de Béatrice Rabelle :

Des métiers en crise

Face à la crise du coronavirus, le directeur du festival des villes sœurs, Nicolas Bellenchombre s’est battu pour que cette édition ait lieu.

« Toute la chaîne de production d’un film est perturbé en ce moment : les loueurs de costumes, les couturières, les gens qui font des patines, les perruquiers sont touchés. Il y a des boites qui ferment tous les jours à cause de la crise sanitaire. Pour moi c’était essentiel de les soutenir et de le mettre en avant ».

Nicolas Bellenchombre, directeur du festival.

Cette année, des films en avant-première seront diffusés ainsi que des films déjà sortis, comme par exemple juste avant le confinement. Comptez 5 euros l’entrée.  
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture