• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Trêve, pur sang normande : une étoile dans la légende du cheval [feuilleton]

Trêve et Criquette Head (Christiane Head) son entraîneure au Haras du Quesnay (Calvados) - oct 2015 / © France 3 Basse-Normandie
Trêve et Criquette Head (Christiane Head) son entraîneure au Haras du Quesnay (Calvados) - oct 2015 / © France 3 Basse-Normandie

Dans la légende des chevaux de course, Trêve occupe une place de choix. Originaire du haras du Quesnay, elle doit ses origines à la famille Head, notamment à Christiane, son entraîneure et sa renommée à son propriétaire, le Cheikh Joaan Al Thani qui lui a construit une aura médiatique planétaire.

Par Catherine Berra & Catherine Gauberti

Trêve, cinq ans, pur sang anglais né à Deauville, chez Alec Head, en 2010 a tenté un incroyable triplé le 4 octobre 2015 : gagner une troisième fois le Prix de l'Arc de Triomphe sur l'hippodrome de Longchamp, la plus perstigieuse course de galop au monde...
Elle a été battue par Golden Horn, un mâle anglais de trois ans, mais Trêve restera à jamais dans l'histoire pour avoir gagné deux fois le Prix de l'Arc de Triomphe en 2013 et 2014, ce qu'aucun cheval n'avait fait depuis 1937 et pour en avoir tenté un troisième, ce qui était unique aussi. Car à cinq ans ces poulains sont considérés comme des "vieux" chevaux. On les arrête en général à quatre ans. Trêve a couru treize courses dans sa carrière et en a gagné neuf... Elle a engrangé près de huit millions d'euros de gains.

Christiane Head-Maarek, entraîneure de Trêve - Haras du Quesnay (Calvados) oct 2015 / © France 3 Basse-Normandie Trêve est un cheval de légende à qui nous consacrons le feuilleton de cette semaine, ainsi qu'à son incroyable entraîneure, Christiane Head-Maarek, alias Criquette Head, pionnière elle aussi.

Une série en quatre volets proposée par Catherine Berra, Jean-Michel Guillaud, Douafir Haribou et Bruno Munch.

1- La belle histoire de Trêve

Au Haras du Quesnay, dans le Calvados, l'entraînement se fait au pas de Trêve, ses habitudes et ses besoins. Christiane Head veille sur elle et sur les 79 autres pensionnaires, comme elle l'a fait pour les 2 800 chevaux qui se sont succédés au haras. Ici, calme, douceur et respect sont de mise. 
La belle histoire de Trêve, cheval de légende - portrait 1 sur 4

Intervenants :
Kevin Deroeux, cavalier d'entraînement
Christiane Head-Maarek, entraîneure de Trêve
Bertrand Clermont, dit "Capitaine", garçon de voyage
 

2- Place maintenant à la petite soeur de Trêve

Egalement fille de Motivator et de Trévise, la petite soeur de Trêve, née en avril 2014 entre en piste à son tour. La pouliche est passée sur le ring des célèbres ventes aux enchères de Yearlings de Deauville, sans trouver acquéreur pour l'instant. Ce n'est que partie remise, car avec un tel pedigree elle trouvera forcément une écurie...

La petite soeur de Trêve en quête d'une écurie, portrait de Trêve 2 sur 4

Intervenante :
Christiane Head, propriétaire du lot 176, petite soeur de Trêve
 

3- La dynastie des Head au Haras du Quesnay

A l'origine de Trêve, un homme, qui a imaginé le croisement de Motivator et de Trévise : Alec Head, jockey, entraîneur, éleveur, 91 ans aujourd'hui, qui connaît tout du monde des courses.
Au haras du Quesnay, près de Deauville, le cheval est une affaire de famille depuis 1958, année où William Head et ses fils Alec et Peter ont pris le domaine en main. Christiane Head, qui avait dix ans à l'époque, entraîne maintenant la centaine de chevaux du haras. Mais de toute sa carrière, Trêve restera son cheval préféré.

La dynastie des Head, au haras du Quesnay - Trêve, cheval de légende portrait 3 sur 4

Intervenante :
Christiane Head-Maarek, entraîneure de Trêve
Alec Head, propriétaire du Haras du Quesney
 

4- Trêve, le cheval aux 9 000 fans sur Facebook

Trêve est devenue une star internationale et jouit des artifices médiatiques les plus en pointe : 9 280 fans pour sa page Facebook, une chaîne Youtube, 174 000 visiteurs sur son site internet, 3 000 followers sur son compte Tweeter, un compte Instagram, une page Wikipedia, 600 journalistes à Longchamps, une tribune dédiée dans l'hippodrome, des centaines de milliers d'admirateurs pour son film, des dizaines de produits dérivés...  
Le propriétaire de Trêve, le Cheikh Joaan Al Thanides originaire du Qatar, a conçu pour elle une carrière digne des plus célèbres stars internationales. Et le résultat est là : le 4 octobre 2015, plusieurs milliards de spectateurs ont suivi le 94 ème prix de l'Arc de Triomphe, que Trêve essayait de gagner pour la troisième fois...
La carrière médiatique de Trêve, cheval de légende - portrait 4 sur 4

Intervenants :
Christiane Head, entraîneure de Trêve
Marie Caucanas, coordinatrice événementielle M' Caucanas Consulting
Sylvain Copier, journaliste à Paris Turf
Stéphane Costes, journaliste hippique à Equidia
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus