Vacances de la Toussaint : les environs de Deauville très demandés pour échapper à Paris et son couvre-feu

Déjà, une grande plateforme nationale de réservations plaçait, il y a quelques jours, la Normandie en destination phare pour les vacances de la Toussaint. Depuis l'annonce du couvre-feu à Paris, les offices de tourisme croulent sous les questions. Logements de particuliers et hôtels se remplissent.

Houlgate, sur la Côte fleurie a déjà connu un été au top niveau fréquentation. Et ça promet pour les jours qui viennent.
Houlgate, sur la Côte fleurie a déjà connu un été au top niveau fréquentation. Et ça promet pour les jours qui viennent. © ArnaudJournois/Maxppp
C'était déjà une réalité, c'est devenu un véritable succès : l'engouement pour la Normandie, à moins de 3 heures de Paris, n'a peut-être jamais été aussi fort. Plus que jamais Deauville (et une large partie de la côte Fleurie) va devenir, à partir de ce week-end, le 21ème arrondissement de Paris.
 
"Depuis ce matin le téléphone sonne sans cesse, avec des gens au bout qui veulent savoir si nous sommes concernés à Trouville par le couvre-feu, si les restaurants sont ouverts, s'il y a du monde. Hier, c'était beaucoup plus calme", raconte la jeune hôtesse de l'Office de Tourisme de Trouville-sur-Mer.

"Ils veulent savoir si on est concernés par le couvre-feu et pour combien de temps encore"


A Deauville, c'est la même chose, l'office de tourisme répond à cette question, à chaque appel : y a-t-il un couvre-feu dans le Calvados ?
"On nous demande des conseils sur les hôtels, quelles activités à faire pendant les vacances mais aussi s'ils peuvent, ici, sortir le soir. Et pour combien de temps."

Dans un hôtel quatre étoiles de Trouville, la tendance se confirme. Oui il y a beaucoup de coups de fil, au lendemain de l'annonce du couvre-feu en région parisienne.

On nous demande aussi pour combien de temps encore les restaurants resteront ouverts. Je ne peux évidemment pas savoir si nous aussi on aura un couvre-feu dans les semaines qui viennent mais je leur explique que pour le moment les restaurants ne sont pas touchés. La piscine couverte de l'hôtel est accessible, on sent que c'est aussi une interrogation pour eux. D'ici ce soir, je ne devrai plus avoir de chambres de libre pour le week-end et peut-être le prochain.

Résidence Soleil à Trouville



C'est une tendance aux courts séjours, aux "week-ends libres comme l'air pour oublier tout ça". Mais du côté des réservations d'appartements de particuliers, pour une semaine ou plus, la tendance est déjà réelle, depuis plusieurs semaines déjà. La Normandie et le Calvados sont dans le top 5 des réservations, le top 15 pour la Manche et la Seine-Maritime. En effet, il faut bien rappeler que la métropole de Rouen est touchée par le couvre-feu, mais pas Etretat ou Le Tréport. 
 

Pour échapper au coronavirus et ses mesures ?


Mais qu'est-ce qui les attire ? le grand air iodé, les collines vertes, les falaises blanches, et les grandes plages de sable ? Avant, la Normandie était souvent raillée pour sa météo humide. Ce temps-là est fini ou c'est comme si ça n'avait plus d'importance : depuis le confinement, ses grands espaces et ses sites naturels sont devenus très attractifs. De Trouville à Granville, le succès est là.

On a vu un été presque record en termes de fréquentation certains week-ends, et il faut s'attendre au retour des touristes les deux prochaines semaines.

Abritel, site de location de vacances donne quelques tendances de voyage et dévoile son Top 15 des destinations les plus recherchées pour les vacances de la Toussaint 2020 qui débutent à la fin de la semaine : 

Le Finistère est en tête avec la Charente-Maritime et le Morbihan. Mais le Calvados arrive en quatrième position, avant le Var ou la Gironde. La manche est dixième et la Seine-Maritime, quatorzième, devant les Pyrénées-Atlantiques. 

Par rapport aux vacances de Toussaint de l’an dernier, La Manche connaît un réel envol, comme les Vosges. 
 

"Les Français se tournent très clairement vers les destinations à l’Ouest de la France (avec en premier lieu la Bretagne, la Normandie, et une partie de la côte de Nouvelle Aquitaine). Le littoral méditerranéen ainsi que les départements d’outre-mer et les grandes villes semblent être moins plébiscités cette année, sans doute en raison du contexte sanitaire", précise Abritel. 

Les clients semblent rechercher plus des locations que la chambre d'hôtel classique, moyens le plus sûr pour gérer en famille, la distance sociale. 
 

"50% de notre clientèle était déjà parisienne"


A Houlgate, petite bourgade typique de la côte Fleurie, à l'ambiance plus familiale que Deauville, on constate cet engouement pour la Normandie. Certes les week-ends du début du mois d'octobre ont été un peu plus calmes à cause la pluie, mais depuis quelques jours le rebond est certain.
 

On a, c'est vrai, énormément de questions, depuis quelques jours, sur les logements disponibles et sur les activités pendant cette période des vacances de la Toussaint. Pas beaucoup d'étrangers, surtout des clients français. On sait que 50% de notre clientèle est déjà parisienne, ce sera certainement encore plus vrai

Office de tourisme d'Houlgate

Et si la situation du Calvados changeait ?


Alors que le maire de Caen ne cache plus ses doutes sur le possible basculement de l'agglomération dans les prochaines semaines, le Calvados ne sera peut-être pas intégralement touché par un couvre-feu. Le reste de la région non plus.
Ce vendredi 16 ocotbre, deux semaines après Rouen, Caen et le Calvados passent en alerte rouge renforcée, avec des mesures plus stricte mais sans interdiction de circuler.
 
Un avenir incertain pour tout le monde en période d'épidémie et de regain, il faut s'y faire.
Mieux vaut donc prévoir une assurance annulation, tous les professionnels du voyage le recommande depuis le début de la crise sanitaire. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vacances toussaint sorties et loisirs