• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

La voiture de « Robocop » vole la vedette au Mont-Saint-Michel

© Layla Landry
© Layla Landry

Cet été, la police municipale du Mont-Saint-Michel teste une voiture de patrouille très futuriste. La cabine est capable de s’élever à 4 mètres de haut. Une attraction qui ferait presque oublier aux touristes la merveille de la baie.
 

Par Nicolas Corbard

La merveille se serait-elle fait voler la vedette ?

En tout cas, la nouvelle voiture de la police municipale du Mont-Saint-Michel a de quoi faire parler les curieux.

Oubliés les calèches, les navettes, cet été le véhicule le plus tendance c’est la voiture UMS, pour unité mobile de surveillance.
Un véhicule qui semble tout droit sorti d’un film de science-fiction. 100 % électrique, 100 km d’autonomie, 4 caméras à 360°, des pointes à 45 km/h et surtout la capacité de s’élever à 4 mètres au-dessus du sol.

Vincent Laveille, responsable de la police du Mont-Saint-Michel, est au commande de l’engin :
 

« De circuler et d’être en hauteur à 4 mètres c’est la première appréhension, mais on s’y fait rapidement puisque la vitesse diminue au fur et à mesure qu’on monte. Après c’est vrai que quand on sort et qu’on à la sensation de lever la capsule, on se prend un peu pour Thomas Pesquet »


Les visiteurs, eux non plus, n’en reviennent pas. « Je travaille pour la police en Angleterre et ça nous a interpellés. On s'est dit que ça ressemblait à Robocop », plaisante cette touriste anglaise.

Un autre policier italien en goguette : « On n’a pas ces voitures à la police locale de Rome. Ça ne me déplairait pas ! »
 

Sa mission: surveiller la foule


Actuellement en phase de test, l'unité mobile de surveillance a notamment servi à patrouiller pendant la coupe du monde.

La cabine perchée permet de surveiller les parkings et les abords du Mont alors qu'en pleine été jusqu'à 12 000 personnes peuvent se presser pour admirer la merveille.

Ce véhicule, entièrement fabriqué en France, est présent sur le Mont jusqu’au 30 août. Il pourra ensuite être acheté par la ville si elle le souhaite.
 
Au Mont Saint-Michel, une police 2.0

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus