• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Un voyage “historique, culturel et civique” en Israël pour 15 collégiens de Carentan

15 collégiens de Carentan ont visité ce mardi 23 avril le mémorial de Yad Vashem / © Sylvain Rouil
15 collégiens de Carentan ont visité ce mardi 23 avril le mémorial de Yad Vashem / © Sylvain Rouil

Des élèves du collège Gambetta de Carentan ont éffectué en cette fin du mois d'avril un voyage de quatre jours en Israël. Ces collégiens travaillent cette année sur les Justes et espèrent que ce titre soit attribué à un couple de Carentanais.

Par CM et SR

Ils sont arrivés à Tel-Aviv ce lundi 22 avril pour un voyage de quatre jours en Israël, un voyage organisé par le Département de la Manche autour du thème de la shoah. Les 15 élèves de troisième du collège Gambetta de Carentan se sont déjà rendus l'an dernier à Auschwitz-Birkenau ainsi qu'à la maison d'Anne Frank, à Amesterdam. "Depuis septembre, ils travaillent sur des persones qui ont sauvé des juifs, qui leur ont évité d'être victimes de la shoah, sur les Justes parmi les nations. C'est un autre aspect du même drame", explique leur professeur d'histoire, Olivier Jouault.
 
Un voyage "historique, culturel et civique" en Israël pour 15 collégiens de Carentan
Reportage de Sylvain Rouil et Carole Lefrançois

Depuis 2011, le collège Gambetta fait travailler ses élèves sur les justes ayant vécu ou transité par le département de la Manche. "Ça fait partie du programme mais là, on va plus loin, on essaye de donner du sens à tout ça en partant de cas concret sur des justes qui sont manchois, qui ont vécu sur leur territoire, on fait de l'histoire à hauteur d'homme, de l'histoire incarnée."
 

36 Justes dans la Manche

Dans la Manche, 36 personnes se sont vues reconnaitre le titre de "Justes parmi les nations". "On a des policiers, des agriculteurs, un abbé, des mères de famille, des institutrices, c'est de toutes conditions et ce sont des gens qui sont prêts à tout donner, tout sacrifier pour sauver, généralement des enfants mais aussi des femmes, des hommes, des familles", explique Olivier Jouault, "C'est une note d'espoir et c'est essentiel de transmettre ça et mieux que de transmettre, que ce soit les nefants quio découvrent et construisent cette connaissance.

Et les 15 collégiens partis en Israël souhaiteraient ajouter deux autres noms à cette liste, ceux de Valentine et Georges Tourneux, qui ont hébergé durant quatre ans un enfant juif pendant la guerre. Depuis plusieurs mois, ils recueillent des témoignages pour constituer un dossier. Et c'est justement à Yad Vashem, l'institut international pour la mémoire de la Shoah, qu'a débuté le séjour de ces jeunes Manchois en Israël. "C'est Yad Vashem qui délivre le titre de Juste parmi les nations, on va au plus près de l'institution qui va reconnaître le dossier qu'on va déposer", indique Olivier Jouault.
 

"L'espoir que les choses ne sont pass aussi terribles qu'elles paraissent"

Les collégiens ont également pu rencontrer une femme qui a survécu durant à la guerre grâce à l'intervention de justes. "De vous voir ici, c'est quelque chose qui nous donne l'espoir que les choses ne sont pas aussi terribles qu'elles paraissent", leur a confié Berthe Badehi. A l'âge de 9 ans, elle a échappé aux camps de concentration grâce à l'aide de Mme Massonat qui l'a recueillie dans sa maison. "Cette simple paysanne avait énormément de sensibilité", raconte-telle, en contenant difficilement ses sanglots.

A leur retour, les collégiens de Carentan engageront les formalités officielles de reconnaissance et transmettront leur travail via une conférence. "C'est à la fois un voyage historique, culturel mais c'est aussi un voage civique", souligne l'enseignant, "les propos antisémites, le racisme, et l'intolérance semblent s'accentuer depuis quelques temps, c'est malheureusement toujours toujours d'actualité." Le collège Gambetta ambitionne également de créer un mémorial de la Shoah dédié cette fois aux victimes manchoises. Mais ce projet reste à concrétiser.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Du soleil pour le début d'Archéo Jazz 2019

Les + Lus