Cet article date de plus de 8 ans

La première promotion de l'Institut du service civique en séminaire à Bugeat

Ils ont entre 17 et 25 ans et un dénominateur commun : leur engagement personnel dans un projet de vie.

Des intervenants de haut niveau devant 120 jeunes
Des intervenants de haut niveau devant 120 jeunes © France 3 Limousin
Lors de son passage en Corrèze à l'occasion d'une étape du tour de France la semaine dernière, François Hollande a rendu visite aux 120 jeunes de l'Institut du service civique réunis à Bugeat. 

L'institut présidé par Martin Hirsch, ancien Haut Commissaire à la jeunesse a été créé en 2012, en prolongement du  service civique lancé en 2010, par une loi votée à la quasi unanimité par les parlementaires. Il permet à des jeunes de s'engager pour 6 mois ou un an au service d'une cause d'intérêt général. Ceux qui sont réunis à Bugeat ont été choisis à l'issue du service civique qu'ils ont effectué.

Ils sont diplômés ou pas, ont des cursus scolaire et des motivations hétérogènes, un parcours souvent peu classique et veulent commencer ou reprendre une formation pour une vie active en entreprise, dans une association ou la réalisation d'un projet. Ils ont  été retenus par un jury pour leur personnalité, la qualité de leur candidature et de leur projet, et leur engagement. 

A l'Espace 1000 Sources de  Bugeat, les premiers lauréats de l'Institut sont rassemblés depuis samedi dernier, pour une semaine. Le temps de faire connaissance, d'échanger avec des intervenants de haut niveau, de préciser leur projet avec l'aide de professionnels.

En 2012, 25 000 jeunes ont effectué un service civique. Le gouvernement souhaite voir doubler ce nombre rapidement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation