• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Un des survivants d'Oradour condamné en appel pour avoir mis en cause les “Malgré nous”

Robert Hébras, survivant du massacre d'Oradour-sur-Glane / © France 3 Limousin
Robert Hébras, survivant du massacre d'Oradour-sur-Glane / © France 3 Limousin

Robert Hébras, 87 ans, a été condamné vendredi 14 septembre à un euro symbolique de dommages et intérêts et à 10 000 euros de frais de justice pour ses écrits au sujet des enrôlés Alsaciens dans les Waffen SS

Par Christian Bélingard

La cour d'appel de Colmar a estimé que M. Hébras, en émettant des doutes sur le caractère forcé de cet enrôlement des Alsaciens et Mosellans dans les unités allemandes, a "outrepassé les limites de la liberté d'expression". Voici la réaction de Robert Hébras recueillie par Emmanuel Denanot et José Sousa vendredi 14 septembre 2012:

DMCloud:3443
Réaction de Robert Hébras


Dans son livre "Oradour-sur-Glane, le drame heure par heure", publié pour la première fois en 1992, M. Hébras écrivait "que parmi les hommes de main, il y avait quelques Alsaciens enrôlés soi-disant de force dans les unités SS." Il avait toutefois nuancé ces propos dans les éditions suivantes publiées  à partir de 2004. Mais un nouveau tirage en 2008-2009 avait repris la première version, ce qui avait déclenché une plainte des associations de "Malgré nous".

En février 2012, Robert Hébras avait décidé de son côté de porter plainte après avoir reçu une lettre à caractère révisioniste et anonyme au ton particulièrement agressif. Il s'exprimait alors dans ce reportage d'Aglaé Poncet et Mekioussa Boudjema:
DMCloud:3409
Robert Hebras


L'arrêt de la cour de Colmar contredit la décision de première instance. En octobre 2010, le tribunal de grande instance de Strasbourg avait débouté les plaignants. 

Sur le même sujet

Incendie forêt de la Coubre - 20/08/1976

Les + Lus