Route Centre-Europe Atlantique : le gouvernement recule?

Le ministre des transports suspend le processus de mise en concession de la RCEA et demande une nouvelle étude.

Selon nos confrères de France3 Auvergne.

La mise en 2x2 voies de la Route Centre Europe Atlantique (RN79) une nouvelle fois retardée ? En tout cas, Frédéric Cuvillier, le ministre des transports, souhaite attendre les résultats d'une nouvelle étude réalisée par le Conseil Général de l'Environnement et du Développement Durable avant d'aller plus loin.

Dans une interview publiée par nos confrères du Journal de Saône-et-Loire, hier, Frédéric Cuvillier explique avoir demandé au CGEDD "d'étudier tous les scenarii de mode de financement, y compris en intégrant de façon préventive et à priori les modes qui pourraient être des modes de financement intégrant l'éco-taxe".

Sur le site internet de France 3 Bourgogne, les propos du ministre des transports retenus sont ceux qui ne remettent pas forcément en cause la mise en concession, "si c'est la meilleure solution, nous nous y rangerons" affirme-t-il.

"Intolérable" pour Jean-Paul Dufrègne (Pdt du Conseil Général de l'Allier)

Après l'annonce de la suspension des études pour la mise en concession de la RCEA, les réactions n'ont pas tardé. Le président communiste du Conseil Général de l'Allier, Jean-Paul Dufrègne, juge "désolant tant sur la forme que sur le fond" ce changement de direction. Il rappelle que "le débat a eu lieu, il ne faut pas le refaire (...) Nous étions dans une véritable dynamique, portés par l'espoir que nous allions enfin moderniser et surtout sécuriser cette route nationale à l'horizon 2017". En colère, l'élu bourbonnais conclue son communiqué en pensant aux victimes de cet axe hautement accidentogène : "pendant que nous perdons du temps à commander des rapports et des études, n'oublions pas que pendant ce temps, ce sont des vies qui risquent d'être perdues".